Climat-Etats et sociétés mobilisés pour fixer un prix du carbone

le
1

NEW YORK, 22 septembre (Reuters) - Soixante-treize Etats, dont la France, et 11 gouvernements de régions ou provinces, de même qu'un millier d'entreprises comptent unir leurs forces pour défendre un projet de fixation du prix des émissions de carbone, destiné à encourager la transition vers des énergies moins polluantes, a déclaré lundi la Banque mondiale. "Des gouvernements représentant près de la moitié de la population mondiale et 52% du produit intérieur brut (PIB) de la planète soutiennent l'idée de fixer un prix du carbone, solution nécessaire, bien qu'insuffisante, pour s'attaquer aux changements climatiques et s'orienter vers une croissance verte", a déclaré le président de la Banque mondiale, Jim Yong Kim. De gros pollueurs comme la Chine et des pays de l'Union européenne se sont joints à des économies en développement pour former la "Carbon Pricing Leadership Coalition", précise la Banque mondiale. De grandes sociétés comme la holding IAG ICAG.L , issue de la fusion de British Airways et d'Iberia, ou EDF EDF.PA devraient soutenir la coalition. Fixer un prix pour chaque tonne de carbone émise aurait pour but d'inciter les entreprises à adopter des technologies plus propres et à se défaire peu à peu des combustibles fossiles. Cette annonce vise à créer une dynamique à la veille de l'ouverture à New York d'un sommet sur le climat organisé par les Nations unies, lequel, espère le secrétaire général Ban Ki-moon, engagera les pays et le secteur privé à prendre des "résolutions audacieuses" en matière de lutte contre le réchauffement de la planète. Dimanche soir, le bâtiment où se tient l'assemblée générale des Nations unies a été illuminé par ce slogan: "Fixons un prix du carbone". (Valerie Volcovici; Eric Faye pour le service français)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dotcom1 le lundi 22 sept 2014 à 16:40

    Oui, subventionons le carbone : ce temps maussade et ces été gris qui se succèdent doivent cesser au plus vite.