Climat-Encore 40 milliards de dollars par an à trouver-OCDE

le
0

* 61,8 milliards de dollars de financements climat * Hollande insiste sur la nécessité d'atteindre 100 milliards par Emmanuel Jarry PARIS, 7 octobre (Reuters) - Il manque une quarantaine de milliards de dollars pour atteindre l'objectif de 100 milliards par an d'aide aux pays les plus vulnérables au changement climatique à l'horizon 2020, selon un rapport publié mercredi par l'Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE). La mise en oeuvre de cet engagement, pris en 2009 par les pays développés au sommet de Copenhague sur le climat, est une des clefs de celui de Paris, en décembre, considéré comme une dernière chance de sceller le premier accord universel sur la limitation du réchauffement de la planète à 2°C d'ici 2100. Face à la difficulté d'évaluer des financements mêlant fonds publics, financements privés et engagements multilatéraux, le Pérou et la France, qui assurent la présidence des 20e et 21e conférences climat, ont demandé à l'OCDE de faire le tri, en amont de la COP21 qui se tiendra en décembre près de Paris. L'OCDE fait état de "progrès significatifs" vers l'objectif des 100 milliards de dollars. Selon ses estimations, les financements mobilisés par les pays développés en faveur des pays en voie de développement et orientés vers la réduction des gaz à effet de serre (GES) ou l'adaptation au changement climatique ont atteint 52,2 milliards de dollars en 2013 et 61,8 milliards en 2014, soit une moyenne de 57 milliards de dollars par an sur ces deux années. En 2014, 43,5 milliards d'euros sont venus de sources publiques (financements bilatéraux et multilatéraux, banques de développement, organisations spécialisés de l'ONU), 1,6 milliard de crédits à l'export pour les énergies renouvelables et 16,7 milliards de fonds privés. En moyenne sur 2013-2014, les fonds publics ont représenté 71% du total (40,7 milliards par an), les crédits export 3% (1,6 milliard) et les fonds privés 26% (14,7 milliards). DÉSAMORCER LES TENSIONS "Ce rapport montre qu'on a parcouru plus de la moitié du chemin. C'est une bonne nouvelle", dit-on dans l'entourage du chef de la diplomatie française, Laurent Fabius, qui présidera la COP21. "On a fait sans doute plus en 2015." "Laurent Fabius espère que ce constat sera partagé par le plus grand nombre, ainsi que la méthodologie retenue, afin que cette estimation rigoureuse puisse être la base d'une discussion d'ici la conférence de Paris", ajoute-t-on de même source. Le chef de l'Etat français a de nouveau insisté mercredi, lors d'une intervention devant le Parlement européen, sur l'importance d'atteindre les 100 milliards d'ici la COP21. "Nous n'en sommes pas encore là. Alors nous avons deux mois pour y parvenir", a ajouté François Hollande. La France compte notamment sur la réunion d'une quarantaine de ministres des Finances vendredi à Lima, en marge des réunions annuelles du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale pour engranger de nouveaux engagements. "L'analyse de Laurent Fabius est que l'une des raisons pour lesquelles la négociation (sur un accord climat) avance plus lentement qu'on le souhaiterait est qu'il y a une attente forte de clarification sur les financements qui seront apportés d'ici 2020 et au-delà", souligne-t-on au Quai d'Orsay. "Il y aura évidemment une attention forte sur la part publique dans ces 100 milliards de dollars. Nous devons y répondre", ajoute-t-on de même source. "Si on avait moins de 50% de financements publics, on aurait un problème, c'est évident." Les débats porteront aussi sur la part consacrée à l'adaptation au réchauffement, priorité des pays les moins avancés, et sur celle qui prendra la forme de dons. "Toute la démarche de Laurent Fabius vise à ce que les tensions aient lieu le plus tôt possible et que la COP ne soit pas prise en otage par un accord sur les financements à la dernière minute", fait valoir l'entourage du ministre français. (Edité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant