Climat des affaires stable en janvier

le
1
STABILITÉ DU CLIMAT DES AFFAIRES EN JANVIER
STABILITÉ DU CLIMAT DES AFFAIRES EN JANVIER

PARIS (Reuters) - Le climat des affaires en France est resté stable en janvier, tant dans l'industrie que dans les services, selon les données publiées jeudi par l'Insee.

L'indicateur du climat des affaires reste ainsi inchangé à 94 par rapport au mois de décembre, restant sous sa moyenne de longue période qui s'établit à 100.

Celui de la seule industrie manufacturière ressort à 100, tout comme un mois plus tôt et comme l'anticipaient les 18 économistes interrogés par Reuters.

Dans le même temps, l'indicateur du climat du secteur des services n'a lui aussi pas varié, à 91.

Dans les autres secteurs, l'indicateur du bâtiment s'est replié d'un point, à 93, et celui du commerce de gros de trois points, à 95. Mais celui du commerce de détail a progressé d'autant, à 98.

Toujours selon l'Insee, l'indicateur de retournement de la conjoncture calculé au niveau France reste ce mois-ci dans la zone indiquant une situation conjoncturelle favorable.

L'opinion des chefs d'entreprise interrogés par l'Insee dans le secteur de l'industrie manufacturière fait apparaître un net recul sur l'activité passée, le solde correspondant aux perspectives personnelles s'améliorant en revanche pour se situer désormais à un niveau supérieur à sa moyenne de long terme.

Parallèlement, le solde sur les perspectives générales, qui représente l'opinion des industriels sur l'activité de l'industrie dans son ensemble, s'améliore de nouveau et atteint un niveau supérieur à sa moyenne de long terme.

Dans l'enquête trimestrielle publiée dans le même temps par l'Insee, les industriels anticipent une amélioration des demandes globale et étrangère, après un 4e trimestre 2013 marqué par la hausse de la seconde et l'interruption de la progression de la première.

Toujours au 4e trimestre, les tensions sur l'appareil de production sont restées quasi inchangées à un niveau faible. Le taux d'utilisation des capacités de production a stagné à 80% et reste en deçà de son niveau moyen.

Les chefs d'entreprise ont fait état par ailleurs d'une stabilisation du rythme des suppressions d'emploi dans l'industrie sur les derniers mais sont plus pessimistes sur l'évolution des effectifs au cours des prochains mois.

Yann Le Guernigou

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • gnapi le jeudi 23 jan 2014 à 11:15

    Le mois n'est pas fini.Et les chiffres du chomage ? sortis le 23 déc. le mois dernier et toujours pas annoncés ??Ca inverse ou pas ?

Partenaires Taux