Climat-Après les promesses, François Hollande réclame du concret

le
0

NATIONS UNIES, 27 septembre (Reuters) - Le président français François Hollande, dont le pays se prépare à accueillir la conférence COP21 sur le changement climatique, s'est dit encouragé par les engagements des dirigeants mondiaux en marge de l'Assemblée générale des Nations unies mais a souligné que les paroles devaient maintenant être suivies par des actes. "Si je regarde les intentions, elles sont là. Les déclarations, elles sont là", a-t-il déclaré dimanche aux journalistes au siège de l'Onu à New York. "Mais entre cette prise de conscience et cette affirmation de signer un accord à Paris et les conditions qui feront que cet accord sera regardé comme crédible et capable de régler les questions liées au réchauffement pour les prochaines décennies, il y a du travail, il y a encore beaucoup de travail", a dit le président français. "Je n'ai rencontré aucun chef d'Etat qui m'ait dit qu'il était contre un accord, donc je pourrais me dire que nous sommes sûrs de réussir" à la COP21 qui se tiendra à Paris du 30 novembre au 11 décembre, a poursuivi François Hollande. "Un accord est toujours possible, mais quel accord ? A Paris, il ne s'agit pas de signer un texte mais un texte qui nous engagera pour des décennies et qui concernera tous les pays avec une valeur juridique. Tous les cinq ans, nous pourrons évaluer ce qui a été fait." Les dirigeants de la planète ont entériné vendredi, au premier jour de l'Assemblée générale des Nations unies et après des années de débat, une vaste feuille de route pour combattre la pauvreté, les inégalités et le dérèglement climatique. ID:nL5N11W01A (John Irish, Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux