Clichy-sous-Bois : la Cour de cassation doit se prononcer

le
0
La plus haute juridiction française va rendre un arrêt capital, ce mercredi à 14h, sur le non-lieu pour les policiers prononcé suite à la mort de deux ados, à Clichy, en 2005.

La Cour de cassation doit rendre ce mercredi, à 14h, un arrêt capital dans le dossier des deux adolescents électrocutés en 2005 à Clichy-sous-Bois. Quelle que soit la teneur de cette décision, l'affaire n'en restera pas là. En cas de rejet du pourvoi formé par les proches des victimes, la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) sera sans nul doute saisie. L'État se verrait poursuivi, devant une juridiction civile, pour la faute présumée de ses agents.

Il y a pratiquement sept ans jour pour jour, le 27 octobre 2005, un contrôle d'identité mené par la BAC tourne au drame. Des jeunes gens jouant au ballon sur un terrain vague ont été signalé, sans raison particulière. Trois adolescents, Zyed Benna, Bouna Traoré et Muhittin Altun, fuient la police et se réfugient dans un transform...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant