Cleveland : le procureur envisage de requérir la peine de mort

le
0
Cleveland : le procureur envisage de requérir la peine de mort
Cleveland : le procureur envisage de requérir la peine de mort

Le procureur envisage de requérir la peine de mort à l'encontre d'Ariel Castro. Ce chauffeur de bus au chômage de 52 ans, qui a brièvement comparu ce jeudi matin, est inculpé de viols et de quatre séquestrations : celle d'Amanda Berry et de sa fille de six ans née en captivité, de Gina DeJesus et de Michelle Knight, toutes libérées lundi soir grâce à l'aide d'un voisin. Un test ADN a révélé vendredi qu'Ariel Castro est bien le père de la fillette. Il sera de plus poursuivi pour meurtre pour avoir interrompu les grossesses de ses victimes. Sa caution a été fixée à 8 millions de dollars (6 millions d'euros).

EN SAVOIR PLUS : Les questions que l'on se pose sur l'affaire des séquestrées de Cleveland

«Le comté va requérir des charges pour chaque acte d'agression sexuelle et de tentative de meurtre, et pour chaque acte de meurtre aggravé qu'il a commis en interrompant des grossesses», a déclaré le procureur du comté de Cuyahoga, Timothy McGinty, ajoutant que son bureau allait aussi «chercher à requérir des accusations passibles de la peine de mort».

Les deux frères d'Ariel Castro remis en liberté

L'Ohio prévoit la peine de mort «pour les criminels les plus pervers», a rappelé le magsitrat. Le procureur a précisé que les enquêteurs continuaient à interroger les victimes et à examiner la maison de l'horreur où elles étaient retenues. Il s'attend d'ailleurs à ce que des charges encore aggravées soient requises à l'issue de cette enquête.

Le magistrat a relevé que la demeure de ce quartier ouvrier de Cleveland était une véritable «chambre des tortures et une prison personnelle au coeur de notre ville». Selon lui, les violences subies par les victimes «dépassaient l'entendement». Un peu plus tôt, le procureur Bryan Murphy, qui a réclamé la caution de 8 millions de dollars, avait fait valoir «l'horrible calvaire» subi par les victimes.

Lors de la brève audience de ce jeudi, les deux frères...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant