Clermont : Une triste fin qui ne passe pas pour Bonnaire

le
0
Clermont : Une triste fin qui ne passe pas pour Bonnaire
Clermont : Une triste fin qui ne passe pas pour Bonnaire

Ecarté du groupe pour les deux matchs de phase finale de Clermont, Julien Bonnaire a rongé son frein en tribunes, avant de se livrer longuement sur cette situation ce mardi dans les colonnes de L'Equipe.

Cadre de Clermont depuis huit ans, et titulaire indiscutable cette saison encore, Julien Bonnaire n’a pu étrenné son casque emblématique sur la pelouse du Stade de France samedi soir. Ni même à Bordeaux, le week-end précédent. Car l’ancien international, qui va quitter l’ASM pour Lyon la saison prochaine, a été écarté du groupe par Franck Azéma pendant les phases finales. « Je n’ai pas trop compris, raconte le joueur dans L’Equipe ce mardi. Franck Azéma était venu me l’annoncer en me disant que c’était un choix tactique pour affronter Toulouse. Evidemment ça ne fait pas plaisir quand on vous dit ça. Mais j’ai respecté le choix. Après, je me préparais pour la suite s’il y en avait une. C’est rageant. Je lui ai dit que ça me faisait chier. Je suis un compétiteur, quand même ! Maintenant, s’il pensait que les autres étaient meilleurs que moi, je respecte. Mais il m’a dit que ce n’était pas pour ça. C’est là où j’ai du mal à avaler la pilule. 

Direction Lyon pour un dernier challenge

Assis en tribunes samedi soir pendant la finale qui opposait Clermont au Stade Français, le troisième-ligne de l’ASM a assisté, impuissant, à la nouvelle défaite des siens (12-6). « Je faisais la gueule intérieurement. Ca me rongeait. Mais je ne pouvais pas le montrer à mes partenaires. Ils n’y sont pour rien », explique Bonnaire dans L’Equipe. Cet été, le joueur âgé de 36 ans prendra la direction de Lyon pour un dernier challenge dans sa carrière. Sans le savoir, Julien Bonnaire a donc disputé son 141eme et dernier match sous le maillot auvergnat, le 23 mai dernier contre Montpellier. « C’est la fin de huit années. Ce matin (lundi), j’ai vidé mon casier. Ca fait un peu bizarre, car c’est une grosse partie de ma carrière qui se termine. J’ai un petit peu moins de regrets par rapport à la fin. C’est comme ça. C’est la fin. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant