Clermont Foot (L2) : Helena Costa, première femme à entraîner un club pro

le
0
Clermont Foot (L2) : Helena Costa, première femme à entraîner un club pro
Clermont Foot (L2) : Helena Costa, première femme à entraîner un club pro

C'est une femme, la Portugaise Helena Costa, 36 ans, qui entraînera le club professionnel de Clermont Foot (Ligue 2) la saison prochaine. Cette nomination d'une femme à la tête d'une équipe professionnelle de football intervient trois mois après que la Roumaine Elena Groposila est devenue entraîneur de l'équipe de handball masculine de Dijon.

«Le Clermont Foot 63 a choisi son nouvel entraîneur en la personne de Helena Costa, portugaise de 36 ans, a indiqué le club clermontois sur son site internet. Helena Costa est passée par la formation de Benfica, ainsi que par le commandement des équipes féminines de Odivelas, puis des sélections du Qatar et de l'Iran, en plus de sa collaboration avec le Celtic Football Club en tant que recruteur».

«Cette nomination doit permettre au Clermont Foot 63 de rentrer dans une nouvelle ère, en s'appuyant sur un groupe de 17 joueurs actuellement sous contrat, auxquels s'ajouteront de jeunes joueurs issus du Club», poursuit le Clermont Foot.

 

«Les gars de l'équipe sont durs à gérer»

Dans les rangs des supporters clermontois, certains encore en Corse où leur équipe a joué mardi soir contre le CA Bastia (match nul 1-1), c'est certes une surprise, mais pas une mauvaise nouvelle. «Quand on a lu le communiqué, ça nous a surpris, confie ainsi Véronique Soulier, 49 ans, mais une fois la surprise passée, on est assez unanimes sur le fait que c'est une bonne chose.» D'après elle, trois entraîneurs étaient pressentis, dont Helena Costa, pour remplacer Régis Brouard, en partance en fin de saison.

«En tant que femme, en tous cas, ça fait plaisir», ajoute cette supportrice, qui ose une comparaison avec sa propre élection en tant que présidente de l'Amicale des Supporters : «On se disait tous qu'une femme à la tête d'un groupe d'hommes, ça ne ferait pas de mal». Pour elle, une femme permettrait peut-être d'imposer un peu plus d'autorité au groupe. «Les gars de l'équipe sont durs à ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant