Clermont : De Cromières se paie Boudjellal

le , mis à jour à 12:15
0

Dans une interview accordée à la Dépêche, le président de Clermont, Eric De Cromières, s'en est pris à la communication de Mourad Boudjellal.

Eric De Cromières l’assure : l’arrivée du nouveau vice-président Isidore Fartaria ne changera pas la communication du club même si ce dernier avait promis la fin de la «chape de plomb» à l'intérieur du club. « Je ne comprends pas cette expression. Est-ce que j'ai une gueule de «chape de plomb» ? », tacle le dirigeant auvergnat dans une interview accordée à la Dépêche.

Il a détaillé son propos en adressant une pique plutôt ciblée. « Si vous voulez qu'on communique comme Mourad Boudjellal (ndlr : président de Toulon), vous n'aurez pas ça, promet-il. La communication ne va pas changer. 98 % de supporters trouvent que ça va plutôt bien et ne demandent pas qu'on communique autrement. Vous dire que je vais répondre sur les réseaux sociaux ? Non, je ne les lis même pas. Il y a 30 clubs professionnels en France. Combien mettent de la poudre aux yeux et passent leur vie à dégoiser dans les médias ? Deux. On est parmi les 28 qui ne le font pas. » Mais qui peut bien être l’autre club ciblé ? Le Racing 92 ?

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant