Clermont : Aaron Jarvis signe deux ans

le
0

Le pilier gallois Aaron Jarvis (29 ans, 16 sélections) quittera les Ospreys cet été pour rejoindre Clermont. Il a signé un contrat de deux ans en faveur du club auvergnat.

Un renfort de poids pour l’ASM. Le pilier gallois des Ospreys Aaron Jarvis (29 ans, 16 sélections) s’est engagé pour deux ans en faveur de Clermont. « Nous sommes très heureux d’avoir trouvé un accord avec Aaron Jarvis, se félicite le directeur sportif clermontois, Jean-Marc Lhermet, sur le site du club. Le poste de pilier droit est toujours particulier dans un effectif et nous sommes très satisfaits de pouvoir compter sur un joueur aussi expérimenté. Avec Dato (Davit Zirakashvili) et Clément (Ric) mais aussi Michaël Simutoga qui ne sera pas très loin, nous pourrons aborder les prochaines saisons avec sérénité. » Chargé notamment de remplacer Daniel Kotze, qui rejoindra Castres, Aaron Jarvis amènera son expérience au pack auvergnat. ».

« Il a un vécu très riche, souligne l’entraîneur Franck Azéma. Il connait le championnat anglais, la Ligue Celte, la Coupe d’Europe ainsi que le niveau international. Il arrive à un âge où la maturité est optimale à ce poste. Il est capable de jouer des deux côtés à très haut niveau. Il vient étoffer ce secteur avec des qualités qui correspondent au jeu que nous pratiquons, à savoir de grosses qualités de déplacement et de bonnes mains en plus d‘être solide sur les phases de conquête. »

« J'ai vraiment apprécié le temps passé chez les Ospreys et je suis fier de tout ce que nous avons accompli durant les cinq dernières années, lance de son côté le joueur sur le site des Ospreys. Il y a encore beaucoup à faire jusqu'à la fin de la saison et je donnerais tout pour nous assurer que nous finirons très fort avant de me consacrer à un nouveau défi personnel avec mon nouveau club. » Après Sitaleki Timani, Rémi Lamerat et Isaia Toeava (déjà arrivé), Charvis rejoindra lui aussi l’Auvergne cet été.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant