Clearstream : la cour d'appel confirme la relaxe de Villepin

le
0
VIDÉO - À la veille de la décision, les avocats de Jean-Louis Gergorin avait adressé une note à la cour d'appel dans l'espoir de reporter la décision judiciaire et de rouvrir les débats. En vain.

La cour d'appel de Paris a confirmé ce mercredi matin la relaxe de Dominique de Villepin dans l'affaire Clearstream, une décision qui était très attendue. L'ancien vice-président d'EADS Jean-Louis Gergorin a en revanche été condamné en appel à 3 ans de prison, dont 6 mois ferme et le mathématicien Imad Lahoud a été condamné à trois ans de prison dont 18 mois ferme. Les deux hommes ont été en outre condamnés à 40.000 euros d'amende chacun. L'avocat de Lahoud, Me Olivier Pardo, a annoncé son intention de se pourvoir en cassation.

À la veille de l'audience, les magistrats avaient reçu une lettre des avocats du «corbeau» présumé, Jean-Louis Gergorin, leur soumettant «des éléments nouveaux». Quels sont ces éléments soumis aux magistrats? Ils proviennent du livre La République des mallettes de Pierre Péan et évoquent le rôle qu'aurait pu jouer l'homme d'affaires Alexandre Djouhri dans le dossier. Selon les écrits de Péan, Nicolas Sarkozy, en 2008, estimait

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant