Clavier d'ordinateur Azerty : des modifications à l'étude, confirme le ministère

le , mis à jour le
5

Hérité des bonnes vieilles machines à écrire, le clavier francophone Azerty - comme les 6 premières lettres - est en perte de vitesse et a besoin d'une mise à jour. Après les gouvernements suisses, belges et canadiens, le ministère de la Culture et de la Communication réfléchit sérieusement à remiser ce clavier qui est une exception culturelle française de plus.

Depuis la démocratisation des premiers ordinateurs dans les années 80, les claviers vendus en France ou pour écrire en Français se distinguent en effet des claviers anglophones ou même de nos voisins européens conçus eux en Qwerty, un standard d'alignement des six premières lettres breveté en 1868.

Plusieurs options en fonction des fabricants

Tous les fabricants de claviers Azerty ont leur propres options. Pour le ministère, il apparaît donc urgent de les faire converger et d'adopter une norme moderne et adaptée à l'usage du Français au XXIe siècle. Selon les conclusions d'un rapport de la Délégation générale à la langue française et aux langues, publié la semaine dernière, il est « presque impossible d’écrire en français correctement avec un clavier commercialisé en France ».

Le ministère a ainsi sollicité depuis l'automne dernier l’Association française de normalisation (Afnor) et l'a chargée de mettre au point une nouvelle norme unique qui faciliterait l'écriture avec des paramètres propres à la langue française comme les guillemets français («») mais aussi aux langues régionales comme le breton ou le basque. L'emplacement de symbole devenus incontournables comme le @ ou le € devrait également être optimisé pour augmenter la rapidité de frappe.

Ce projet intitulé « Vers une norme française pour les claviers informatiques » devrait se concrétiser d'ici l'été. Le prototype sera soumis à une enquête publique. Ces nouvelles normes ISO, une fois validées, seront transmises aux fabricants mondiaux de claviers physiques ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1765517 il y a 12 mois

    on est bien d'accord !

  • frk987 il y a 12 mois

    Ah que non M1765517 , ce n'est pas dans une formation informatique à la petite semaine qu'on fera un informaticien expert d'un chauffeur de poids lourd, pas plus qu'on fera d'un informaticien un chauffeur de matières dangereuses de 44t. A chaque âge sa formation.....Après c'est trop TARD, voilà ce que le PS ne comprendra jamais. il n'y a que les ministres qui passent de la marine aux finances qui connaissent TOUT !!! MDR

  • M1765517 il y a 12 mois

    vous vous êtes pour la formation, comme le gouv et ses 500 000 !

  • frk987 il y a 12 mois

    Un auteur qui ferait un best seller devrait publier les mots interdits de Boursorama...par exemple une tr#ingle.....qui aurait pensé que ce mot ne passe pas !!!!

  • frk987 il y a 12 mois

    A l'origine les claviers avaient été conçus pour ralentir la frappe de façon à ce que les tri...in#gles mécaniques ne s'emmêlent pas. Il serait temps de venir à des claviers "normaux" et productifs, mais le chemin sera aussi long que l'adoption du système métrique.