Claude Onesta : " Une belle satisfaction "

le
0
Claude Onesta : " Une belle satisfaction "
Claude Onesta : " Une belle satisfaction "

Claude Onesta, vous sembliez agacé à la fin de cette rencontre ? Non pas agacé mais on ne peut pas demander aux joueurs de monter le niveau d'agressivité, le niveau d'exigence et rester paisible, à moitié endormi sur le banc. Il faut que je m'engage moi aussi dans ces matchs-là. L'arbitrage a été ce qu'il a été - je crois que ça n'a pas été brillant par moment  et je leur ai dit ce que j'en pensais ? et je crois qu'on peut dire que les garçons ont subi la fin du match mais ça n'est pas cela qui a fait la différence. Vous semblez avoir beaucoup de regrets?Je pense qu'on avait vraiment la possibilité de remporter ce match. Quand on voit le nombre d'échecs sur des tirs dits faciles et le fait que l'on perd d'un but dans les trois dernières secondes, on voit bien qu'on avait le match en main et qu'on aurait pu le dominer et le maîtriser. Sauf que, quand vous avez l'opportunité de le faire, il faut être capable de marquer ces buts, des buts qui, non seulement, vont vous donner de la confiance mais qui vont aussi en enlever à votre adversaire.

« Il faut que ces petites faiblesses soient passagères »

Ce sont ces échecs au tir qui expliquent la défaite face au Danemark ?Si en début de première mi-temps on avait commencé à les mettre à deux, trois quatre buts peut être que, après, le match n'aurait plus été le même. C'est ça le véritable haut niveau : savoir saisir les opportunités, marquer son adversaire quand on peut le faire. A partir du moment où on le laisse sortir la tête de l'eau et on lui laisse reprendre le fil du match, il le reprend, il le domine et c'est vous qui êtes obligé de courir derrière. Il était facile de voir aujourd'hui où étaient nos difficultés. Trop d'échec aux tirs, peut être des différences entre le nombre de parades des gardiens des deux côtés, c'est ce qui fait qu'on perd le match d'un but, match que l'on aurait pu peut-être gagner d'un but voir de plus. Avez-vous, malgré tout, des motifs de satisfaction ? Oui, beaucoup de satisfaction même parce que le match d'hier (ndlr : victoire face au Qatar) nous avait laissé assez amer, au niveau de l'investissement, au niveau de l'engagement et du combat physique. On sait qu'on a un jeu souvent payant parce que ce combat physique peut amoindrir le jeu de nos adversaires. A partir du moment où on ne le met pas en ?uvre, on laisse nos adversaires réciter un jeu bien rodé. Donc c'est une belle satisfaction, au niveau du jeu, de l'intention et de l'état d'esprit. Ensuite, il reste à corriger tous les éléments qu'on a analysés et toutes les petites faiblesses qu'on a vues apparaître. Il faut que ça soit des faiblesses passagères.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant