Claude Guéant veut fermer Copwatch

le
0
Sur ce site, des policiers voient leurs photos diffusées et assorties de commentaires souvent agressifs.

D'un côté le ministère de l'Intérieur. De l'autre le site Copwatch qui entend moraliser les forces de l'ordre en dénonçant photos à l'appui, des fonctionnaires jugés violents. Une centaine de photos ont été récupérées à l'insu des policiers. Ils apparaissent parfois en civil dans la rue, ou chez eux. Les clichés dont certains sont nominatifs, se trouvent accompagnés de commentaires agressifs. «C'est extrêmement dangereux pour les policiers», a jugé Claude Guéant, bien décidé à stopper ces dénonciations «calomnieuses». «Afin de faire cesser le trouble», le ministère a déposé un référé pour obliger les fournisseurs d'accès à bloquer l'accès aux pages «litigieuses» de ce site hébergé, semble-t-il, aux États-Unis. La demande sera examinée mercredi matin pour le tribunal de grande instance de Paris.

Deux autres plaintes, l'une pour diffamation envers un des policiers exposés, l'autre envers une administration, ont également été déposées par

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant