Claude Guéant réservé sur Manuel Valls

le
0
L'ancien ministre de l'Intérieur rappelle qu'au temps où il était aux affaires, la police éloignait 3000 à 4000 clandestins par mois.

Manuel Valls, homme à poigne? Au ministère de l'Intérieur, son prédécesseur, Claude Guéant, sait que ce sont les événements qui commandent. Pour l'heure, l'ancien hôte de Beauvau, attentif aux déclarations des uns et des autres, se montre très réservé sur l'action sécuritaire du gouvernement Ayrault. Il a lu l'interview de son jeune successeur du camp d'en face dans Le Monde du 28 juin, l'a écouté ensuite s'exprimer sur Europe 1. Et il le dit au Figaro, rompant le relatif silence qu'il s'est jusqu'à présent imposé: «Concernant le dossier des clandestins, la seule vraie question qui se pose est la suivante: veut-on les reconduire ou non?» Lui semble en douter, en tout cas. L'ancien ministre ajoute caustique -et cela vaut, dans son esprit, également pour le combat contre la délinquance: «Si on ne se fixe pas d'objectifs, on risque de ne pas les atteindre...»

Claude Guéant rappelle qu'au temps où il était aux affaires, la police éloignait 3000 à 4000 cl

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant