Claude Guéant entendu dans le cadre de l'enquête Ecomouv'

le
4
CLAUDE GUÉANT A ÉTÉ ENTENDU DANS LE CADRE DE L'ENQUÊTE ECOMOUV'
CLAUDE GUÉANT A ÉTÉ ENTENDU DANS LE CADRE DE L'ENQUÊTE ECOMOUV'

PARIS (Reuters) - L'ancien ministre de l'Intérieur Claude Guéant a été entendu en novembre par la police judiciaire dans le cadre de l'enquête préliminaire sur le contrat Ecomouv', a déclaré mardi son avocat, confirmant une information du journal le Monde.

Le parquet de Nanterre (Haut-de-Seine) a décidé de rouvrir l'enquête autour des conditions d'attribution du contrat Ecomouv', qui régit la collecte de l'écotaxe poids-lourds à l'origine de la fronde bretonne.

"Claude Guéant a effectivement été entendu une vingtaine de minutes par la police judiciaire, le 26 novembre, dans le cadre de l'affaire Ecomouv'", a déclaré Me Jean-Yves Dupeux dans un communiqué.

La police judiciaire souhaitait vérifier les déclarations de certains témoins dans le cadre de l'enquête, a précisé l'avocat.

"Claude Guéant a confirmé aux enquêteurs qu'il n'avait strictement joué aucun rôle dans la gestion de l'attribution de ce marché", ajoute-t-il.

Au cours du mandat de Nicolas Sarkozy, Claude Guéant a successivement occupé les postes de secrétaire général de l'Elysée puis de ministre de l'Intérieur à partir de février 2011.

Les conditions du contrat signé entre Ecomouv' et l'ancien gouvernement Fillon pour la collecte de l'écotaxe ont cristallisé les critiques de droite comme de gauche.

Une première procédure ouverte à la suite d'une plainte avait été classée à l'automne, avant d'être rouverte par le procureur de Nanterre.

Nicolas Bertin, avec Marion Douet, édité par Danielle Rouquié

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • picokrab le mardi 3 déc 2013 à 11:17

    @gnapi tout à fait d'accord, cette taxe aa été votée par des élus qui représentent 80% de la population, c'est une atteinte à la démocratie que sa mise en oeuvre soit empêchée par une minorité d'excités ... sans parler des coûts qui découlerait de son abandon !

  • gnapi le mardi 3 déc 2013 à 10:57

    L'écotaxe doit passer, sinon l'UE va nous pénaliser. Mais personne n'a obligé la France - à part son addiction aux taxes - à la faire de manière aussi sotte en taxant tout camion. Une limite aurait pu etre indiquée : 12 tonnes, 15 tonnes, semi-remorque. Cela aurait éviter de tondre la desserte locale, l'ultra-frais, les agriculteurs, etc.Meuh nan ... mieux vaut s'arc bouter sur sa bêtise et faire des enquêtes et commissions qui conclueront comme les précédentes.

  • gnapi le mardi 3 déc 2013 à 10:55

    Cela serait mettre en avant le manque de sérieux de ceux - parmi les pro de l'indignation actuelle - qui ont voté ce dispositif. Cela serait mettre en avant cette stratégie purement médiatique.

  • gnapi le mardi 3 déc 2013 à 10:54

    Mais pourquoi ne disent-il pas que le Conseil d'Etat a rendu un jugement positif sur la procédure d'appel d'offre en 2011 (ou 2012), qu'une commission d'enquête parlementaire - avec des membres députés PS - a conclu à la légitimité du contrat en février 2013 et que cette taxe a été votée à l'UNANIMITE au Sénat et à une large majorité à l'Assemblée ! par des élus EELV, PS entre autres !!