Claude Guéant dénonce un «attentat» contre Charlie Hebdo

le
2
RÉACTIONS - Le ministre de l'Intérieur s'est rendu au siège de l'hebdomadaire satirique, victime dans la nuit d'un incendie criminel condamné par l'ensemble de la classe politique. Avec une vidéo BFMTV

Les réactions politiques de tout bord ont afflué après l'incendie du siège parisien de l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo, probable représaille à la parution d'un numéro consacré à la charia.

Le premier ministre, François Fillon, a fait part de son «indignation» et demandé au ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, que «toute la lumière soit faite» et que «les auteurs soient poursuivis». «La liberté d'expression est une valeur inaliénable de notre démocratie et toute atteinte à la liberté de la presse doit être condamnée avec la plus grande fermeté», affirme dans un communiqué le chef du gouvernement.

Dans une première réaction, Claude Guéant a appelé «tous les Français à se sentir solidaires» de Charlie Hebdo. Le ministre s'est ensuite rendu sur place, où il a dénoncé «un attentat». Interrogé pour savoir si la piste des «musulmans intégristes» était explorée, il a répondu: «Toutes les pistes sont examinées et il est vrai qu'un

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • vouscost le mercredi 2 nov 2011 à 15:37

    Les responsables,si ils sont pris devraient être déchus de la nationalité Française et expulsés de notre pays et s'ils ne sont pas FR ,d'autant plus .

  • M8637171 le mercredi 2 nov 2011 à 12:57

    je vais aller acheter Charlie Hebdo!