Claude Guéant critique Manuel Valls sur le projet de nationalité

le
3
CLAUDE GUÉANT CRITIQUE MANUEL VALLS SUR LE PROJET DE NATURALISATION
CLAUDE GUÉANT CRITIQUE MANUEL VALLS SUR LE PROJET DE NATURALISATION

PARIS (Reuters) - Les mesures projetées par le ministre socialiste de l'Intérieur, Manuel Valls, sur la naturalisation risquent de porter atteinte à la cohésion sociale, estime Claude Guéant.

Dans Le Figaro à paraître vendredi, l'ancien ministre UMP de l'Intérieur estime plus largement que la ligne politique du gouvernement "se résume à annuler ce qui a été fait sous la présidence de Nicolas Sarkozy".

Manuel Valls a annoncé mercredi qu'il reviendrait sur les critères de naturalisation mis en place par son prédécesseur pour que l'acquisition de la nationalité française cesse d'être une "course d'obstacles".

Mais pour Claude Guéant, "les mesures que préconise Manuel Valls sont de nature à porter gravement atteinte à la cohésion sociale, alors même que le gouvernement socialiste lui-même ne cesse de proclamer sa volonté de rassembler le pays."

"Notre politique avait un objet et un seul : faire en sorte que les naturalisations soient des succès et que les nouveaux Français soient reconnus sans aucune réserve comme des Français à part entière qu'ils sont", dit-il.

"Devenir français, ce n'est pas le début d'un parcours, c'est l'aboutissement d'une intégration, comme d'ailleurs Manuel Valls le reconnaît", ajoute-t-il.

Claude Guéant reproche également à son successeur de vouloir revoir les critères de la régularisation des étrangers en situation clandestine.

"Le texte que prépare le ministre aura à l'évidence pour conséquence de créer des droits pour des personnes qui ont violé la loi. Ce qui pose problème", estime-t-il.

Gérard Bon

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • csanta le vendredi 27 juil 2012 à 01:19

    on va droit à la guerre civile...

  • gde-lamb le jeudi 26 juil 2012 à 21:36

    C'est dommage que les socialistes français soient des doctrinaires, ce qui n'est pas propre au gouvernement actuel, même si certains le sont plus que d'autres. On pensait Valls un peu moins sectaire que les autres mais la contagion a dû gagner à partir du moment où les consignes sont claires : éliminer tout ce qui rappelle Sarkozy. C'est un peu juste comme programme, mais cela révèle la grande hauteur de vue de ces gens qui nous gouvernent et dont on voit qu'ils n'ont pas grande expérience.

  • 2445joye le jeudi 26 juil 2012 à 21:35

    Les hordes d'immigrants vont se remettre à déferler comme dans les années 80.