Claude Bartolone s'en prend violemment à l'Europe sur les Roms

le
11
CLAUDE BARTOLONE S'EN PREND À L'EUROPE SUR LES ROMS
CLAUDE BARTOLONE S'EN PREND À L'EUROPE SUR LES ROMS

PARIS (Reuters) - Claude Bartolone s'en est violemment pris vendredi à la Commission européenne, qui ne comprend pas selon le président de l'Assemblée nationale les difficultés engendrées en France par l'ouverture des frontières aux Roms de Bulgarie et de Roumanie.

La commissaire européenne à la Justice, Viviane Reding, a vivement critiqué mercredi le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, qui a affirmé que les Roms avait vocation à retourner dans leur pays, peu d'entre eux souhaitant selon lui s'intégrer en France.

La position de la commissaire a irrité le président socialiste de l'Assemblée nationale.

"Si vous me faites parler d'elle, je ne vais pas être agréable", a dit vendredi Claude Bartolone sur Europe 1.

"Elle est tout ce qui nous amène à ne plus aimer l'Europe. L'Europe ne peut pas être l'Europe des pères ou des mères fouettards. Au lieu de venir nous menacer, elle devrait venir sur le terrain voir ce qui ne marche pas dans les décisions prises par l'Europe. On en a ras-le-bol de ces commissaires européens, de ces Barroso et de leurs enfants, qui n'ont comme vision de l'Europe que l'Europe de la sanction", a-t-il ajouté.

Dans la polémique sur les Roms qui fait rage en France, Arnaud Montebourg a pris vendredi la défense de Manuel Valls, accusé la veille par la ministre du Logement, Cécile Duflot, de mettre en danger le pacte républicain.

"Qu'est-ce qu'il se passe sur le terrain ? Une exaspération considérable, des campements illicites, des occupations sans droit ni titre, des problèmes sanitaires, des problèmes de délinquance et je voudrais dire que le ministre de l'Intérieur Manuel Valls n'a pas la tâche facile", a dit le ministre du Redressement productif sur RTL.

"Il a des élus qui lui demandent d'intervenir et il le fait. Il procède à des reconduites à la frontière qui sont légales parce qu'il y a des actes de délinquance et des problèmes de sécurité et je crois qu'il a des résultats. Il faut rendre hommage au ministre de l'Intérieur", a ajouté Arnaud Montebourg.

Cécile Duflot a appelé jeudi François Hollande à "réparer les blessures" provoquées par les propos de Manuel Valls sur les Roms qui ont déclenché un tollé au sein d'une partie de la gauche.

Elle a estimé que Manuel Valls était allé "au-delà de ce qui met en danger le pacte républicain", une position destinée peut-être à ressouder les écologistes dont le parti traverse des turbulences.

Le ministre de l'Intérieur a affirmé mardi que les Roms avaient vocation à retourner en Roumanie ou en Bulgarie, jugeant leur mode de vie en confrontation avec celui des Français. Ces propos ont mis mal à l'aise plusieurs personnalités de la majorité.

Les démantèlements de camps de Roms se sont multipliés ces dernières semaines à Lille, Lyon, La Courneuve ou Marseille, quelques mois avant l'ouverture du droit au travail pour les citoyens roumains et bulgares, le 1er janvier 2014.

Patrick Vignal, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fbordach le vendredi 27 sept 2013 à 11:45

    C'est curieux, avec nos amis du gouvernement c'est toujours la faute aux autres...

  • M6816885 le vendredi 27 sept 2013 à 11:39

    hier je prends le métro ; 3 petits gamins roms piquent le portefeuille d une touriste , j arrive au métro Anvers , tous les 5 metres il y a des arnaqueurs et pickpockets avec les jeux de cartes posés sur un carton ,des vigiles surveillent l arrivée éventuelle de la police ; superbe image de Montmartre ... je rentre chez moi le soir après avoir croisé un petit campement sous le periph , porte de clichy , je fais mes courses , a l exterieur des mamans roms font la manche etc etc. BRAVO VALLS !

  • lm123457 le vendredi 27 sept 2013 à 11:25

    Un mec de droite aurait dit ce qu'a dit Valls, il se serait fait flinguer. C'est ca la Police du Politiquement Correct (PC) de la gôche. Comme les autres, je propose que Duflot et ceux qui se prétendent écologiste (parce que les vrais n'ont pas le même discours) les accueillent.

  • berghof le vendredi 27 sept 2013 à 11:12

    UE=organe de destruction des Nations européennes !!

  • docteur7 le vendredi 27 sept 2013 à 11:10

    le problème est que la délinquance n'ets pas le fait des seuls roms, il y a des gens avec carte d'identité nationale qui prennent aussi leur part. Que fait on pour eux ?

  • gnapi le vendredi 27 sept 2013 à 10:49

    1/ Pas trop tot qu'ils ouvrent les yeux2/ Comme ça vient d'eux c'est forcément bien. Pour mémoire sur le même sujet Sarko était un fac ho pour eux.

  • mjjmimi le vendredi 27 sept 2013 à 10:42

    Ce que prétend la Duflot ce n'est pas Valls qui mettrait en danger le pacte républicain avec ce qu'il dit : c'est le non respect des lois de la République, la montée de la délinquance, de la violence, l'acharnement fiscal, les promesses non tenues de Normal Premier, les magouilles des élus et des immigrés, c'est elle la Duflot qui met en danger le pacte républicain. Il faut la virer avec la taubira!

  • ppetitj le vendredi 27 sept 2013 à 10:39

    Les élections approchent et le PS chasse les électeurs sur les thèmes du FN....

  • glaty le vendredi 27 sept 2013 à 10:36

    Hé bien qu'attend les dirigeants Français our quitter l'europe,plutot que de discutailler et discutailler encore,il faut prendre des décisins très vitre pour retruver la souveraineté Française et ne plus ètre à la botte des dirigeants européens !! Qu'attendent-ils? de c faire congédier ux prochaines élections,!?? Hé bien...ON VA LES CONGEDIER VOILA TOUT ET AINSI ON POURRA SORTIR DE L'EUROPE

  • M1531771 le vendredi 27 sept 2013 à 10:35

    C'est une réalité qu'il ne faut plus nier...mais désolé pour l'UMP et le PS, vous avez trop tarder pour agir, le dossier, je l'espère, sera gérer par Marine...!