Classe A E-Cell, une Mercedes qui joue de la grosse batterie

le
0
Cinq cents Classe A électriques vont être mises sur la route à titre expérimental dans plusieurs pays d'Europe, dont la France. Point fort du modèle, une autonomie de plus de 250 km.

Avec son châssis «sandwich», la Classe A semble, depuis ses débuts, prédisposée à recevoir une motorisation électrique. Chez Mercedes, on n'en avait pas, depuis 1998 et l'apparition du premier modèle, tiré parti mais, c'est chose faite désormais avec la sortie d'une version expérimentale totalement électrique. Sur la base de la 5-portes, les concepteurs de la E-Cell sont parvenus à loger les batteries au meilleur endroit possible, c'est-à-dire très bas sous l'habitacle et entre les deux essieux. Cela présente l'avantage de centrer les masses et d'abaisser le centre de gravité, sans conséquence pour l'habitabilité et le volume de charge. La Classe A électrique, à la différence de ses rivales qui ont dû composer pour accepter ses batteries, propose toujours 5 places et un coffre de 435 à 1 370 litres, comme ses versions à moteur thermique. On est donc bien éloigné d'une Mini électrique transformée en deux places, les batteries se substituant à la banqu

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant