Class action : la CLCV se veut rassurante

le
0

(lerevenu.com) - Dès le départ, «La procédure de l'action de groupe sera entièrement sous le contrôle du juge ? et des associations de consommateurs ?», ce qui «enlève énormément de risques pour les entreprises», a déclaré Reine-Claude Mader sur BFM Business.

«Aux États-Unis où la procédure n'est pas conduite par des associations de consommateurs, mais par des cabinets d'avocats, il y a eu des excès très importants, et ces excès, personne n'en veut en France», a assuré Mme Mader.

Au demeurant, «Je ne vois pas pourquoi, dans une association, nous passerions notre temps à poursuivre toutes les entreprises de France et de Navarre pour arriver à obtenir des dommages et intérêts [...] qui en plus ne (nous) rapporterons rien», a-t-elle ajouté, la loi prévoyant que ces dommages seront entièrement versés aux consommateurs lésés.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant