Clandestins : Sarkozy veut revoir le traité de Schengen 

le
0
La France et l'Italie souhaitent faciliter la possibilité de suspendre si nécessaire l'accord de libre circulation des personnes dans l'UE.

«La gouvernance de Schengen est défaillante. Il faut réfléchir à un mécanisme qui permette, lorsqu'il y a une défaillance systémique à une frontière extérieure de l'Union européenne, d'intervenir, en prévoyant une suspension provisoire, le temps que la défaillance soit réglée» : selon l'Élysée, c'est une sérieuse adaptation du texte qui permet, depuis son entrée en application en 1995, la libre circulation des personnes dans l'UE, à laquelle souhaite s'atteler Nicolas Sarkozy. «Il ne s'agit pas de renégocier le traité de Schengen, ni encore moins de l'abolir», mettait-on toutefois en garde, vendredi, dans son entourage.

Concrètement, une «réflexion» doit être lancée conjointement avec l'Italie, à l'occasion du sommet entre le chef de l'État et Silvio Berlusconi, mardi prochain, à Rome. Une initiative qui s'inscrit sur fond de tensions transalpines, Paris ayant suscité la colère des Italiens en suspendant dimanche dernier la circulation des train

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant