Clandestins : ces pays qui ne jouent pas le jeu

le
0
Claude Guéant dénonce huit pays qui rechignent à reprendre leurs nationaux.

Mali, République démocratique du Congo, Congo, Angola, Mauritanie, Pakistan, Bangladesh et Sénégal. Ces huit pays à forte émigration sont pointés du doigt au ministère de l'Intérieur. En cause: leur refus quasi systématique de réintégrer leurs nationaux lorsque ceux-ci ont été arrêtés en France en situation irrégulière. Et pourtant, ce groupe des huit fait l'objet de sollicitations pressantes. Claude Guéant l'a rappelé jeudi devant les ambassadeurs français réunis à Paris, lors d'une grande conférence: «Un plan spécifique» a été mis en place, a déclaré le ministre, «qui vise notamment à exercer ce qu'il est bien convenu d'appeler des pressions» sur ces huit pays «prioritaires».

Claude Guéant le reconnaît: «Pour éloigner des étrangers, nous sommes tributaires de la bonne volonté des pays d'origine -souvent proches de nous politiquement- à délivrer des laissez-passer consulaires.» Or, l'«affaire», selon son expression, «n'est pas une questi

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant