«Civilisation», histoire d'un mot qui fâche

le
0
En déclarant que toutes les civilisations ne se valent pas, Claude Guéant a employé un terme controversé que les anthropologues évitent soigneusement d'utiliser depuis 50 ans.

«Nous préférons parler de cultures». Pour François Flahault, anthropologue directeur de recherche émérite au CNRS, ce terme est le plus «approprié» pour désigner «tout ce que les générations humaines se transmettent les unes aux autres de manière non biologique». «Civilisation», le mot employé samedi par Claude Guéant -pour dire que toutes «ne se valent pas»- est en effet plus problématique. Il est «difficilement dissociable des idéologies les plus meurtrières du XXe siècle qui avaient une idée très précise de la hiérarchie des civilisations et de leur différence de valeur», explique Marc Crepon, philosophe à l'ENS.

Quelle est donc la différence entre ces deux mots? «Contrairement à la 'culture', la 'civilisation' ne peut être pensée seule, car elle comporte toujours implicitement un jugement de valeur en opposition à un autre, plus barbare», explique l'anthropologue Maurice Godelier, directeur d'études à l'EHESS. Par exemple, dans

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant