City tape Southampton et met la pression

le
0
City tape Southampton et met la pression
City tape Southampton et met la pression

Après la gifle reçue face à Liverpool, l'Etihad Stadium retrouve un Manchester City conquérant contre des Saints empruntés (3-1). Aussi déterminé que déterminant, Kévin De Bruyne permet à City de passer pour le moment en tête de la Premier League.

Manchester City FC 3–1 Southampton FC

Buts : De Bruyne (9e), Delph (20e) et Kolarov (70e) pour City // Long (50e) pour les Saints.

On joue la 41ème minute de jeu à Manchester. A l'aise sur leurs terres, les Skyblues sont en train de dérouler le jeu contre So'ton, au grand désarroi de Ronald Koeman. Comble du comble, c'est un joueur considéré dans le dur qui s'amuse à régaler son crew. Balle au pied, Yaya Touré retrouve son lustre d'antan : un défenseur dans le vent, puis deux, pour aller jusqu'à tenter un double contact sur ce bon vieux Martin Stekelenburg. Mais ce n'est pas au vieux singe qu'on apprend à faire la grimace. Stekelenburg s'empare du cuir avec autorité et met un terme au show Touré. Cependant, la facilité de l'Elephant symbolise à merveille le déroulement de cette rencontre : un face-à-face qui tournait à l'excès d'aisance.

Kévin les bons tuyaux


En cette fin de mois de novembre, les pelouses d'Angleterre reverdissent. La ville de Manchester ne fait pas exception à la règle, puisque les 22 acteurs pénètrent sous une pluie battante. Le terrain sera glissant, il faudra donc assurer ses appuis et sortir les crampons vissés. Défait contre ‘Pool la semaine passée, les Citizens retrouvent leur public et prouvent d'entrée qu'ils ont faim, très faim. Deux minutes suffisent à Raheem Sterling pour solliciter Stekelenburg, mais le Batave détourne habilement. Rebelote cinq minutes plus tard, où le géant stoppe en deux temps un coup franc vicieux d'Aleksandr Kolarov. Seulement, à force de subir, les Saints vont commencer à s'emmêler les pinceaux. Peu inspiré dans sa relance, Maya Yoshida est pris de vitesse par Sterling et laisse le gamin aux dreadlocks servir Kévin De Bruyne (9e).

Le score est ouvert, mais le pressing mancunien ne s'arrête pas pour autant. Fabian Delph est tout proche d'offrir à Sergio Agüero la balle de break sur une nouvelle interception. Telle une moissonneuse batteuse, City continue à rouler sur son champ. D'un corner subtilement frappé, KDB trouve Delph dont la frappe déviée trompe à nouveau Stekelenburg (20e). Trop fort ces Skyblues, et même touchés par la chance. Juste après le second…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant