City s'impose sur le fil

le
0
City s'impose sur le fil
City s'impose sur le fil

On attendait Kevin De Bruyne mais c'est un certain Kelechi Iheanacho qui sauve les Citizens face à Crystal Palace. Bousculée et imprécise, la formation mancunienne s'impose sur le gong grâce à un but de son jeune nigérian de 18 piges dans les derniers instants de la rencontre (1-0).

Crystal Palace 0-1 Manchester City

But : Iheanacho (90e)

Il était là au bon endroit, au bon moment. Lorsque, après 90 minutes à se casser les dents sur la défense de Crystal Palace, Samir Nasri a une nouvelle fois frappé. Kelechi Iheanacho, Nigérian de 18 piges, inconnu de tous ou presque et à peine entré en jeu, a bondi au rebond et poussé la gonfle au fond du but. Libérant du même coup des Citizens pas vraiment dans un bon jour. Privés de David Silva et Raheem Sterling au coup d'envoi, puis de Sergio Agüero au bout d'une demi-heure de jeu, les hommes de Mauricio Pellegrini ont galéré pour venir à bout des Eagles. Moins dominateurs, moins justes, moins tueurs, ils s'offrent pourtant une cinquième victoire en cinq match et mettent déjà la pression sur leurs adversaires pour le titre, Chelsea en tête.

City bousculé, Agüero blessé, De Bruyne baptisé


C'est une bande de joyeux tripoteurs qui s'amusent sur les prés de Premier League. Bakary Sako, Yannick Bolasie, Wilfried Zaha et Jason Puncheon. Quatre garçons dans le vent avec du feu et du talent dans les jambes. Lorsqu'il décide de jouer sur le même rythme, le quatuor est aussi irrésistible que les cheerleaders du club. Alignés tous les quatre au coup d'envoi (donc sans véritable numéro neuf), les dragsters londoniens envoient du lourd d'entrée. Bolasie fixe, accélère, crochète et frappe. Deux fois. C'est lui le plus en jambes. Il trouve d'abord les tribunes du Selhurst Park, puis les bras de Joe Hart. Pape Souaré et Yohan Cabaye tentent aussi leur chance mais l'Anglais est encore sur la trajectoire. L'association offensive des Eagles fait plaisir à voir, la charnière centrale Dann-Hangeland beaucoup moins.

Titulaire en l'absence de David Silva et Raheem Sterling, blessés, Samir Nasri est d'ailleurs tout proche de profiter de la première hésitation de la défense londonienne. Le tout sous les yeux de Kevin de Bruyne depuis le banc. Enfin, plus pour longtemps. Crystal Palace met beaucoup…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant