Citroën veut se différencier avec la famille Cactus

le
0

par Gilles Guillaume

LE BOURGET (Seine-Saint-Denis) (Reuters) - Citroën a présenté mercredi sa nouvelle C4 Cactus, premier exemple de la refonte de sa gamme grand public qu'elle entend différencier du reste du marché mais aussi de la famille DS, qui incarne désormais le haut-de-gamme de la marque.

La voiture joue résolument la carte de la différence, en termes de design extérieur -avec ses larges protections en plastique mou sur les flancs- comme d'ergonomie intérieure -l'airbag passager est repoussé dans le toit afin de libérer de l'espace pour les pieds et pour les rangements à l'avant.

"Nous allons ouvrir un nouveau chapitre de notre histoire", a déclaré Frédéric Banzet, directeur général de Citroën, lors de la première mondiale de la nouvelle voiture dans l'enceinte de l'aéroport du Bourget.

"Chaque époque a eu ses questions, et chaque question a eu sa réponse Citroën", a-t-il ajouté, faisant un clin d'oeil à la 2CV ou aux monospaces Picasso qui ont fait les grandes heures de la marque.

Citroën, l'une des marques du groupe PSA, réfute l'appellation low cost pour ce concept, appelé à être décliné sur toute la gamme, de la citadine au 4x4, mais promet un "budget maîtrisé".

Interrogé en marge de la présentation, Frédéric Banzet a refusé d'évoquer le tarif de la voiture, ou la capacité de production installée pour elle à Madrid, l'usine où elle sera fabriquée.

"C'est une nouvelle synthèse automobile qui répond aux questions d'aujourd'hui: plus de design, plus de confort et plus de technologie utile", a-t-il ajouté.

La marque espère ainsi se distinguer face à une offre d'autant plus pléthorique que le marché français et européen est à son plus bas niveau depuis une vingtaine d'années. 2014 devrait toutefois marquer une légère reprise des ventes en France et Europe, que Frédéric Banzet attend de l'ordre de 1 à 2%.

La C4 Cactus, plus légère que les berlines et crossovers de son segment -grâce notamment à des astuces comme les vitres arrières rabattables et non électriques- a été présentée dès le matin devant 4.000 représentants du réseau de distribution venus de 26 pays, en présence de Philippe Varin, président du directoire de PSA, ainsi que de son successeur désigné Carlos Tavares.

La voiture sera commercialisée en France à partir de juin. Elle sera proposée sur d'autres marchés européens à partir de septembre, puis essaimera hors d'Europe à la fin de l'année.

Edité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant