Citroën Tubik : le tube du XXIe siècle

le
0
En exclusivité, Le Figaro Magazine a suivi la gestation du nouveau prototype Citroën, exposé en première mondiale au Salon de Francfort à partir du 15 septembre .

(Philippe Éranian)
(Philippe Éranian)

Parfois, on aimerait s'abandonner dans les méandres du cerveau des designers automobiles. Juste pour voir. Comprendre les neurones qui permettent d'accoucher d'une créativité débridée et discerner le tumulte de l'esprit qui conduit à s'orienter vers telle ou telle forme nouvelle. Remonter à la source de l'inspiration, puis descendre en luge le système nerveux du dessinateur. Serait-on plus avancé pour autant ? Pas certain, car le style d'une automobile découle de la maturation et de l'interprétation par les designers des demandes du marketing.

(Philippe Éranian)
(Philippe Éranian)

Chez Citroën, une structure « produits futurs », dirigée par Bruno Moïta, passe son temps à disséquer les études comportementales et à phosphorer sur l'évolution de la société. L'observation des grandes tendances se traduit par la définition d'un besoin et d'une architecture automobile. Le rôle des études de Salon est justement de préparer les automobilistes

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant