Citi Research devient plus prudent sur les actions européennes

le , mis à jour le
0
Les stratèges de Citi Research ont réduit leur exposition aux actions européennes et américaines (©Citi Research)
Les stratèges de Citi Research ont réduit leur exposition aux actions européennes et américaines (©Citi Research)

Une vague de « reflation » venue d’une stimulation du crédit en Chine associée à une Réserve Fédérale différant la hausse des taux directeurs aux Etats-Unis, un dollar faible et une restriction de l’offre de matières premières ont augmenté l’appétit des investisseurs pour le risque.

Ainsi, la prochaine hausse du taux directeur américain est maintenant attendue en septembre et dépendra des indicateurs de conjoncture, alors que les plus récentes statistiques économiques ont été très faibles.

Plus de prudence sur les actions 

Les stratèges de Citi Research pensent que cette tendance plus favorable pour les actions peut se poursuivre, mais ils deviennent plus prudents, en raison de leurs interrogations sur la croissance globale et d’une détérioration possible entre croissance réelle et inflation, avec un risque de stagflation.

L’excès d’endettement limite la part des salaires consacrée à la consommation et les dirigeants d’entreprises cotées sont davantage incités à retourner le cash à leurs actionnaires plutôt qu’à investir dans de nouvelles capacités de production.  

Les stratèges deviennent donc « sous-pondérés » en actions, préférant la dette privée et les emprunts d’Etat. Citi Research apprécie les obligations américaines notées « investment grade » et le haut rendement, favorisés par une baisse des émissions liée à

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant