Cissé : « Il faut terminer le travail »

le
0

A la veille de la demi-finale de Coupe de France entre Sochaux et Marseille, Albert Cartier et son attaquant Sekou Cissé étaient présents en conférence de presse. L’Ivoirien a appelé ses coéquipiers à finir le travail et à rejoindre la finale.

Albert Cartier avait eu le temps de roder son discours à la veille de la demi-finale de Coupe de France contre Marseille. Mais ce que l’entraîneur sochalien n’avait sans doute pas prévu, c’est ce départ soudain de Michel, remplacé par Franck Passi sur le banc de l’OM, à la veille du déplacement dans le Doubs. Alors forcément, l’ancien coach de Metz n’a pas échappé aux questions sur l’actualité brûlante du club phocéen lors de sa conférence de presse d’avant-match. « Je sais que l’OM va dépasser les péripéties qu’il traverse actuellement. Je n’ai pas à donner mon opinion concernant le changement d’entraîneur à Marseille. Je suis solidaire de tous les entraîneurs. J’ai connu ce genre de situation que traverse l’OM, a rappelé celui qui avait été limogé par Metz en fin de saison dernière. Je ne suis pas à même de dire si cette situation va nous être favorable. »

Cissé : « Enchaîner deux victoires nous a beaucoup soulagés »

Dans ce duel entre le quinzième de Ligue 1 et le quinzième de Ligue 2, le FCSM ne partira pas favori. Mais la crise que traverse actuellement Marseille a tendance à rebattre les cartes. « Je ne sais pas ce qu’il se passe dans les têtes marseillaises mais je suis sûr qu’ils ont conscience de l’importance de ce match », nuance Sekou Cissé. L’attaquant ivoirien, auteur de huit buts cette saison et buteur au tour précédent contre Nantes, sait en tout cas que son équipe aborde ce rendez-vous avec moins de pression grâce aux deux victoires de rang acquises en championnat. Deux succès qui ont permis aux Lionceaux de sortir de la zone rouge. « Enchaîner deux victoires nous a beaucoup soulagés avant d’affronter Marseille. Quand tu gagnes deux matchs, tu es plus libéré pour demain. On est chez nous, il faut jouer libéré comme on l'a fait face au FC Nantes et à l'AS Monaco, a prévenu Cissé. On a de la qualité, on sait que nous sommes capables de tout. Individuellement, il y a de la qualité à l’OM mais le football reste un sport collectif. »

Cartier : « Nous vivons une saison énigmatique »

Cet événement très attendu à Sochaux a presque tendance à éclipser la lutte pour le maintien dans laquelle est engagé le club depuis de longs mois. Mais en aucun cas une qualification pour la finale sauverait à coup sûr l’exercice 2015-16 des Sochaliens. Albert Cartier l’a rappelé avec fermeté ce mardi. « Ce serait prématuré de faire un bilan de la saison avant cette demi-finale et la fin du championnat. Nous vivons une saison énigmatique. Jouer le maintien en même temps que disputer cette demi-finale… Je n’ai pas vraiment de réponse. On bat des Ligue 1 mais on a du mal en Ligue 2. » Dans un Bonal comble (« les joueurs ont rempli l’objectif que je leur avais fixé de remplir Bonal », s’est amusé l’entraîneur), Sochaux tentera de marcher sur l’OM avec appétit. « Je répète à mes joueurs que j’ai confiance en eux », glisse Cartier, immédiatement repris au vol par Sekou Cissé. « Maintenant que nous sommes en demi-finale, il faut terminer le travail et atteindre la finale ! » Si Marseille veut sauver ce qui peut encore l’être mercredi soir, en face, les Lionceaux sont affamés.  
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant