Cisjordanie : une vingtaine de Palestiniens blessés dans des heurts avec l'armée israélienne

le
0
Cisjordanie : une vingtaine de Palestiniens blessés dans des heurts avec l'armée israélienne
Cisjordanie : une vingtaine de Palestiniens blessés dans des heurts avec l'armée israélienne

Au moins 18 Palestiniens ont été blessés mardi lors d'affrontements avec des soldats israéliens qui menaient des perquisitions dans le camp de réfugiés de Fawwar, près de Hébron dans le sud de la Cisjordanie occupée, ont dit les services de sécurité palestiniens.

 

Le Croissant-Rouge a fait état quant à lui de 25 blessés, en majorité atteints par des balles réelles ou des balles caoutchoutées. Les heurts ont éclaté quand un important convoi de véhicules militaires israéliens est entré tôt dans le camp, où vivent environ 10.000 personnes, ont indiqué des témoins. Les soldats ont mené des perquisitions et ont démoli le mur d'une maison, ont-ils ajouté.

 

Une porte-parole de l'armée israélienne a confirmé une opération visant selon elle à découvrir des ateliers d'armement. Deux pistolets ont été saisis, parmi d'autres armes et munitions, a-t-elle dit.

Jets de pierre contre balles de calibre 22

Après l'entrée des soldats, «des émeutes ont éclaté et des dizaines de Palestiniens ont jeté des pierres et des engins explosifs improvisés», auxquels les soldats ont riposté avec des moyens anti-émeute et des balles de calibre 22, a-t-elle dit. Les affrontements se sont poursuivis plusieurs heures avant que le calme ne revienne à la mi-journée.

Fawwar a été installé par l'ONU en 1949, un an après la création d'Israël et la fuite ou l'expulsion de près de 800.000 Palestiniens de leurs terres. Comme tous les camps de réfugiés des Territoires occupés, il ressemble désormais à une ville à part entière, avec ses bâtiments en dur et ses services publics assurés par l'UNRWA, l'agence des Nations Unies en charge des réfugiés palestiniens.

 

La plupart de ces camps sont situés à l'intérieur des villes, à l'unique exception de Hébron, où les deux camps se trouvent en dehors de la cité commerçante. Fawwar avoisine la colonie israélienne de Beit Haggay et une base militaire ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant