Cisjordanie : un Palestinien tué lors d'une opération de Tsahal

le
0
Cisjordanie : un Palestinien tué lors d'une opération de Tsahal
Cisjordanie : un Palestinien tué lors d'une opération de Tsahal

Un Palestinien a été tué dans la nuit de lundi à mardi lors d'une opération de l'armée israélienne dans le camp de réfugiés de Qalandiya, près de Ramallah, en Cisjordanie. «Mahmoud Edwan, âgé de 22 ans, a été tué lors d'une opération d'arrestation de l'armée qui a provoqué des heurts entre soldats et habitants du camp», ont indiqué des sources médicales et de sécurité palestinienne.

L'armée israélienne a confirmé dans un communiqué une opération de ses forces spéciales dans le camp et des heurts avec les habitants palestiniens au cours desquels l'un d'entre eux a été «touché».

«Lors d'une opération des forces spéciales cette nuit à Qalandiya, les forces ont été la cible de tirs et des explosifs ont été jetés contre elles. Les forces ont répondu aux terroristes, (...) touchant l'un d'entre eux», indique le communiqué. «Un autre suspect est blessé et détenu en vue d'un interrogatoire. Les forces de défense israéliennes enquêtent sur l'accident», précise Tsahal sur Twitter.

Another suspect was wounded & detained for further questioning. The #IDF is investigating the incident-- IDF (@IDFSpokesperson) 16 Décembre 2014

Une porte-parole militaire a dit ne pas pouvoir confirmer que le Palestinien avait été tué. Les tensions sont vives depuis l'été dernier entre Palestiniens et Israéliens en Cisjordanie et à Jérusalem-Est. Une vingtaine de Palestiniens ont été tués par l'armée israélienne depuis juin en Cisjordanie. Mercredi dernier, un responsable palestinien a été tué lors d'une manifestation pacifique dans le camp de réfugiés de Jelazoun.

Coup de filet contre une organisation anti-arabe

La police israélienne a procédé mardi matin à un coup de filet contre Lehava, une organisation raciste d'extrême droite opposée à la coexistence avec les Arabes, dont elle a arrêté le chef et neuf autres membres. «Après une enquête secrète (...) dix suspects, membres ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant