Cisjordanie : un adolescent suspecté d'avoir tué une Israélienne devant ses enfants

le , mis à jour à 11:47
1
Cisjordanie : un adolescent suspecté d'avoir tué une Israélienne devant ses enfants
Cisjordanie : un adolescent suspecté d'avoir tué une Israélienne devant ses enfants

L'armée israélienne a arrêté dans la nuit de lundi à mardi un adolescent palestinien, soupçonné d'avoir poignardé à mort une Israélienne chez elle deux jours auparavant. Il était recherché depuis dimanche.

Le suspect, âgé de 16 ans, dont l'identité a été communiquée dans la matinée, est originaire de Bet Amra, un village proche de la colonie d'Otniel où Dafna Meïr, une infirmière de 38 ans, a été tuée à coups de couteau après s'être battue pour défendre l'une de ses six enfants. Il a été arrêté dans un village au sud d'Hébron par les forces d'infiltration Doudouvan avant d'être transféré au Shin Bet (service de renseignement intérieur) pour y être interrogé.

Le meurtre de Dafna Meïr, première Israélienne tuée à l'intérieur d'une colonie depuis longtemps, a provoqué une très vive émotion en Israël et suscité la crainte que les violences palestiniennes ne prennent une nouvelle dimension. Ses funérailles ont eu lieu lundi. 

L'accès aux colonies interdit aux Palestiniens

Jusqu'alors, les violences visaient surtout des hommes et qu'elles franchissaient peu les enceintes bien gardées de villages israéliens implantés sur des territoires occupés illégalement. Mais la tension est encore montée d'un cran lundi, lorsqu'une autre Israélienne, Hadassah Frouman, âgée de 30 ans et enceinte de cinq mois, a été poignardée en pleine rue dans une autre colonie, Tekoa. Ses jours ne sont pas en danger et le fœtus n'a subi aucun dommage. Son agresseur, un Palestinien de 17 ans, a été sérieusement blessé par balles par les forces de sécurité. Il semble que Hadassah Frouman, belle-fille d'un rabbin qui prône le dialogue entre juifs et arabes, était proche de Dafna Meïr.

A la suite de ces deux attaques, l'armée israélienne a annoncé lundi l'interdiction d'accès mardi des colonies israéliennes de Cisjordanie occupée aux Palestiniens. La mesure sera « réexaminée quotidiennement en fonction de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • housssss il y a 11 mois

    Pourquoi cette discrimination sémantique au sujet de la Judée Samarie appelée ainsi durant 3000 ans et seulement nommée Cisjordanie durant 18 ans quand elle était la propriété de la Jordanie?