Cisjordanie : la croissance exponentielle des colons juifs

le
0
Un chantier de construction israélien dans la colonie de Har Homa, à l'est de Jérusalem (photo d'illustration).
Un chantier de construction israélien dans la colonie de Har Homa, à l'est de Jérusalem (photo d'illustration).

L'équation est sans appel. Le taux de croissance de la population dans les colonies israéliennes de Cisjordanie, qui s'établissait fin 2012 à 5 %, est presque trois fois celui enregistré au plan national, qui est de seulement 1,9 %. Selon les chiffres que vient de publier le Bureau central des statistiques israélien, cela donne à la fin de l'année dernière 341 400 colons. Soit 16 200 de plus que l'année précédente.

Fait important, cette augmentation n'est pas due à l'arrivée dans les implantations juives de familles vivant jusqu'ici à l'intérieur d'Israël même, mais aux naissances sur place. En 2012, les 11 100 bébés nés dans les colonies ont contribué à hauteur de 68,5 % à la croissance de cette population, alors que les 31,5 % restant représentaient les 5 100 personnes qui avaient quitté Israël pour la "Judée-Samarie".

Un renversement de tendance. Car vingt et un ans plus tôt, en 1991, 9 000 juifs étaient allés s'installer en Cisjordanie alors qu'on avait enregistré "seulement" 2 600 naissances. De fait, c'est au début des années 2000, avec la seconde Intifada, que les courbes ont commencé à s'inverser. Et depuis, l'évolution n'a cessé d'aller dans ce seul sens : celui du triomphe des naissances sur les camions de déménagement en direction des colonies.

Un taux de fécondité de 7,7 enfants par femme !

À l'origine de cette nouvelle réalité, le développement de deux colonies ultraorthodoxes : Betar Illit,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant