Cisjordanie-Deux Palestiniens tués dans l'attaque d'un barrage

le
0
    POINT DE CONTROLE DE BEKAOT, Cisjordanie, 9 janvier 
(Reuters) - D eux Palestiniens armés de couteaux ont été tués 
samedi au point de contrôle de Bekaot, dans le nord de la 
Cisjordanie, alors qu'ils tentaient de s'en prendre à des 
militaires israéliens, a fait savoir leur état-major.  
    Les soldats, qui n'ont pas été blessés, "ont déjoué 
l'attaque et abattu les assaillants", dit l'armée israélienne 
dans un communiqué. Le ministère palestinien de la Santé a 
confirmé le décès des deux hommes. 
    Un chauffeur de taxi palestinien, qui s'est exprimé sous le 
couvert de l'anonymat, a contesté le compte rendu établi par 
l'armée, déclarant pour sa part que les Palestiniens n'étaient 
pas descendus de leur véhicule au poste de contrôle. 
    "Nous étions trois voitures attendant notre tour pour 
traverser. Les deux hommes ont été tués dans la voiture devant 
la mienne. Les soldats leur avaient dit d'avancer. Lorsqu'ils 
l'ont fait, ils (les soldats) ont tiré sur leur voiture", a-t-il 
dit. 
    Une porte-parole de Tsahal, interrogée à propos du 
témoignage du chauffeur de taxi, a déclaré qu'une enquête était 
toujours en cours sur les circonstances de l'incident. 
    Depuis début octobre, agressions et affrontements ont coûté 
la vie à 21 Israéliens et à un Américain. Côté palestinien, le 
bilan s'élève à 139 morts, dont 87 étaient des agresseurs, selon 
les autorités israéliennes. 
    Vendredi, un Arabe israélien recherché pour la fusillade qui 
a fait trois morts le 1er janvier à Tel Aviv avait été tué par 
la police israélienne dans le nord de l'Etat hébreu au bout 
d'une semaine de chasse à l'homme.   
    Le bilan côté israélien pourrait être revu à la hausse si 
les autorités concluent que la fusillade du 1er janvier à Tel 
Aviv relève de l'attaque pro-palestinienne. 
    Le ministre de la Sécurité intérieure, Gilad Erdan, a laissé 
entendre que cela était effectivement le mobile de l'agresseur. 
"L'évaluation qui prend forme est bien qu'il s'agit d'une 
attaque terroriste nationaliste", a dit Erdan à la télévision 
israélienne. 
 
 (Ali Sawafta et Maayan Lubell, Jean-Philippe Lefief pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant