CIS vise des ventes de 500 millions d'euros d'ici à 2015

le
0

par Alice Cannet

PARIS (Reuters) - Catering International Services (CIS), spécialiste de la restauration, l'hôtellerie et la logistique en milieux hostiles, vise un

chiffre d'affaires de 500 millions d'euros d'ici à 2015, a déclaré à Reuters son PDG Régis Arnoux.

La société, dont les ventes ont atteint 267 millions d'euros en 2011, anticipe des tendances toujours très favorables dans les industries

pétrolière, gazière et minière, avec de nouvelles opportunités de contrats en Asie, dans l'ex bloc soviétique et en Afrique.

"Dans les trois ans qui viennent, je dirais que l'on doit atteindre sinon dépasser les 500 millions (d'euros)", a déclaré à Reuters Régis Arnoux,

fondateur de CIS en 1992, précisant que cet objectif passait à la fois par un développement organique et des opérations de croissance

externe.

Pour 2012, le groupe anticipe une progression à deux chiffres de ses ventes, Régis Arnoux estimant raisonnable la prévision du consensus

tablant sur un chiffre d'affaires de 307 millions d'euros.

"Les perspectives pour nous dans le monde du pétrole, du gaz et des mines restent très favorables malgré un environnement qui est

pessimiste et malgré des investissements qui vont être réduits dans certains domaines, du fait d'une demande d'Europe et des pays développés

moindre, qui aura un effet sur la croissance chinoise et sur certains autres pays émergents", a également dit le PDG de CIS.

Basé à Marseille, CIS fournit notamment environ 94.000 repas par jour dans 37 pays pour des clients tels que Total, ExxonMobil et Technip.

Le groupe est en concurrence avec des sociétés comme Compass et Sodexo mais opère dans des environnements extrêmes tels que des

plates-formes pétrolières offshore ou des mines. La moitié de ses ventes provient du continent africain.

Régis Arnoux a également déclaré que, malgré la nouvelle concurrence de sociétés locales sur certains contrats, seuls les grands groupes

répondaient aux critères de qualité et aux références nécessaires pour remporter des projets.

Pour atteindre ses objectifs, a-t-il ajouté, CIS poursuivra sa stratégie d'acquisitions et pourrait finaliser des opérations l'année prochaine.

La société travaille également à son implantation dans quatre nouveaux pays cette année, en Afrique de l'Ouest, Asie et Moyen-Orient.

Le PDG de CIS a également déclaré que le groupe visait un retour progressif à une marge opérationnelle de 10% et cherchait à améliorer sa

rentabilité au Brésil, qui représente sa deuxième plus grosse filiale après l'Algérie et où Petrobras est son plus important client.

En 2011, la marge opérationnelle de CIS a atteint 7% contre 7,8% en 2010.

L'action CIS, cotée depuis 1998, a progressé de 26% depuis le début de l'année, à 88 euros, ce qui valorise la société à 177 millions.

Avec la contribution de Benjamin Mallet, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant