CIO : Bach « acheté politiquement » ?

le
0
CIO : Bach « acheté politiquement » ?
CIO : Bach « acheté politiquement » ?

Après Robert Harting, c’est maintenant au tour de Claudia Pechstein de critiquer le choix de Thomas Bach de ne pas avoir exclu la Russie des prochains Jeux Olympiques.

Si le lanceur de disque allemand Robert Harting, champion olympique en 2012, avait évoqué la possibilité que Thomas Bach, le président du Comité international olympique, fasse « partie du système de dopage, » c’est maintenant à Claudia Pechstein de le critiquer. L’ancienne championne olympique allemande de patinage de vitesse s’en est prise à Bach. « A mes yeux, Bach peut être acheté politiquement. Il ment au monde quand il prône publiquement qu’il est nécessaire de respecter la présomption d’innocence de tous les athlètes », a-t-elle déclaré, dans des propos recueillis par l’AFP. Pechstein peut en effet l’avoir mauvaise. L’Allemande avait été suspendue pour dopage en 2009 et n’avait jamais été présumée innocente.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant