Cinquième nuit de tensions à Beaumont-sur-Oise

le
0
Dans la nuit de vendredi à samedi, quatre gendarmes « blessés très légèrement », selon la préfecture.
Dans la nuit de vendredi à samedi, quatre gendarmes « blessés très légèrement », selon la préfecture.

265 policiers et gendarmes accompagnés par 65 sapeurs-pompiers sont mobilisés.

La préfecture du Val d’Oise a recensé un tir d’arme à plomb, un véhicule incendié et une interpellation dans la soirée du samedi 23 juillet à Beaumont-sur-Oise. La ville est sous tension pour la cinquième nuit d’affilée, conséquence de la mort lors de son arrestation d’Adama Traoré, un jeune homme de 24 ans.

C’est un véhicule de la gendarmerie qui a été visé par une arme à plomb. La personne interpellée transportait une batte de base-ball et des projectiles selon Jean-Simon Mérandat, le directeur de cabinet du préfet.

Pour répondre aux incidents des nuits précédentes, le dispositif de sécurité a été renforcé et porté à 265 policiers et gendarmes, ainsi que 65 sapeurs-pompiers.

Dans la nuit de vendredi à samedi, marquée notamment par des tirs de mortiers artisanaux et de chevrotine, dix personnes avaient été interpellées et quatre gendarmes « blessés très légèrement », selon la préfecture.

L’autopsie d’Adama Traoré montre qu’il souffrait d’une « infection très grave ». C’est cette infection qui serait la cause de son décès dit le parquet. L’entourage du jeune habitant du Val d’Oise parle plutôt d’une « bavure ». Sa famille a déposé une demande de contre-autopsie.

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant