Cinquième mois d'amélioration du climat des affaires en France

le
1
CINQUIÈME MOIS D'AMÉLIORATION DU CLIMAT DES AFFAIRES EN FRANCE
CINQUIÈME MOIS D'AMÉLIORATION DU CLIMAT DES AFFAIRES EN FRANCE

PARIS (Reuters) - Le climat général des affaires en France s'est amélioré en septembre pour le cinquième mois consécutif, grâce à une progression dans l'ensemble des secteurs à l'exception notable de l'industrie qui marque une pause après l'embellie de l'été, selon les données publiées mercredi par l'Insee.

L'indicateur du climat des affaires a ainsi gagné trois points sur le mois à 94 mais reste toutefois sous sa moyenne de longue période, qui s'établit à 100.

Celui de la seule industrie manufacturière se replie d'un point, à 97, alors que les économistes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne une amélioration d'un point, à 99.

Dans le même temps, l'indicateur du climat du secteur des services a bondi de quatre points pour s'établir à 93.

Toujours selon l'Insee, l'indicateur de retournement de la conjoncture calculé au niveau France se situe désormais en zone favorable, ce qui n'était pas arrivé depuis mars 2011. Ce même indicateur de retournement pour le secteur de l'industrie manufacturière est stable par rapport à août "et confirme la dynamique conjoncturelle favorable" amorcée depuis le début de l'été.

Dans les autres secteurs, l'indicateur du climat des affaires gagne un point dans le bâtiment, à 93, six points dans le commerce de détail à 101 et huit point dans le commerce de gros, où il est mesuré tous les deux mois, à 96.

L'indicateur général du climat des affaires est inférieur à 100 depuis septembre 2011.

Les chiffres du climat des affaires de septembre de l'Insee confirment ceux de l'enquête CDAF/Markit menée auprès des directeurs d'achat des entreprises, marquée en première estimation par une stagnation dans l'industrie après plusieurs mois d'amélioration et une progression dans les services.

Les entrepreneurs de l'industrie manufacturière interrogés par l'Insee ont fait état d'une nette amélioration de leurs perspectives personnelles de production dont le solde d'opinions, en hausse de dix points, atteint un niveau nettement au-dessus de sa valeur moyenne.

Après sa nette amélioration des derniers mois, le solde sur les perspectives générales, qui représente l'opinion des industriels sur l'activité de l'industrie dans son ensemble, a de nouveau fortement progressé en septembre (+8 points).

Mais alors que les carnets de commandes étrangers sont jugés stables, les carnets de commandes globaux sont moins étoffés qu'en août et les carnets globaux comme étrangers sont toujours jugés nettement inférieurs à la normale.

Autre différence par rapport à août, le solde d'opinions des entrepreneurs sur leur activité passé a reculé de 14 points pour retomber sous sa moyenne de longue période.

Yann Le Guernigou, édité par Patrick Vignal

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • marshaka le mercredi 25 sept 2013 à 10:31

    Pour les journalistes tout va bien mais "les carnets de commandes sont toujours sur des niveaux anormalement bas", quelle honte, ils ont laissé un stagiaire écrire la triste vérité !