Cinquième décès d'un porteur de prothèse Carmat

le
5
CINQUIÈME DÉCÈS D'UN PORTEUR DE PROTHÈSE CARMAT
CINQUIÈME DÉCÈS D'UN PORTEUR DE PROTHÈSE CARMAT

PARIS (Reuters) - L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a confirmé mercredi avoir demandé à Carmat de suspendre toutes les implantations de sa prothèse cardiaque après la mort d'un cinquième patient porteur.

"C'est le cinquième décès", a déclaré à Reuters une porte-parole de l'ANSM, confirmant une information d'Europe 1.

"Quand on a eu connaissance de ce décès, on a demandé à l'entreprise de suspendre toutes les implantations de coeur chez des patients", a-t-elle ajouté, précisant que l'Agence avait eu l'information en octobre.

"On a demandé à Carmat de nous apporter des informations sur les causes du décès", a précisé la porte-parole.

Carmat n'était pas immédiatement disponible pour commenter cette information.

Selon Europe 1, le patient avait été transplanté environ un mois et demi avant sa mort, à Nantes, et était le premier à recevoir ce coeur artificiel dans le cadre d'une deuxième phase de tests qui doit concerner vingt patients à travers l'Europe.

Carmat avait annoncé fin janvier le décès d'un quatrième patient et la fin de son essai clinique de faisabilité, devant laisser place à une étude plus large.

(Chine Labbé, avec Cyril Altmeyer, édité par Dominique Rodriguez)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M169421 il y a 3 jours

    En même temps,quand tu poses le coeur sur une personne en phase terminale,ou sur des gens âgées,tu sais où tu vas.Ca prolonge un peu la vie,mais l'issue, tu vas à la trappe.Il faut essayer sur des personnes plus jeunes à l'avenir afin de voir le bon procédé.La critique est toujours facile.

  • morey38 il y a 3 jours

    de toute façon il y passeront tous... vous et moi d'ailleurs.....

  • marando2 il y a 3 jours

    C'est bien entendu le fameux " principe de précaution" qui va disparaître ou du moins être revu après la présidentielle .Ces dispositifs sont - par définition- implantés chez des gens dont l'espérance de vie est très limitée et porteurs de nombreuse co-morbidités. Rien d'étonnant à ce que certains meurent au bout de 45 jours, ce qui n'est d'ailleurs pas si mal en terme de survie ( un peu cher , soit, mais nous ne sommes qu'au début du process industriel)

  • pbenard6 il y a 3 jours

    tout ça est de la pure folie.....

  • M488902 il y a 3 jours

    Oups pas bon!Mais a lire, on pourrait croire que avoir un coeur Carmat devrait empecher de mourir !