Cinq tentatives d'attentats déjouées depuis janvier, affirme Valls

le , mis à jour à 10:40
2
Cinq tentatives d'attentats déjouées depuis janvier, affirme Valls
Cinq tentatives d'attentats déjouées depuis janvier, affirme Valls

Au lendemain de l'annonce de l'échec d'attentat à Villejuif (Val-de-Marne), déjoué dimanche grâce à un concours de circonstances, le Premier ministre était l'invité matinal de France Inter. Manuel Valls a assuré que depuis l'attaque d'une épicerie juive de Sarcelles (Val d'Oise), en septembre 2012, « jamais la menace n'a été aussi importante ». « Jamais encore nous n'avons eu affaire à une menace intérieure et extérieure, qui se nourrit l'une l'autre ».

L'ancien ministre de l'Intérieur affirme ce jeudi que quatre autres attentats ont été mis en échec par les services de police et de renseignement depuis janvier, et la nouvelle loi sur le renseignement, actuellement en cours d'adoption, « aurait donné plus de moyens aux services de renseignement pour effectuer un certain nombre de surveillances » dans le cadre de l'enquête sur Sid Ahmed Ghlam, l'étudiant en électronique équipé d'un arsenal, qui prévoyait de faire usage d'armes de guerre dans une ou deux églises de la ville.

« Cette loi est le fruit d'un long travail parlementaire entamé il y a deux ans, notamment pour tirer les enseignements des attentats de Toulouse et de Montauban », commis par Mohamed Merah, a déclaré le chef du gouvernement. « Ce n'est pas une loi de circonstance » rédigée après les tueries de janvier à Charlie Hebdo et l'Hypercacher. « La décision de légiférer sur le renseignement a été prise par le président de la République en juin 2014 », insiste Valls.

630 cas de radicalisation signalés jugés sérieux

« Est-ce que cela peut empêcher à cent pour cent un attentat? Non bien sûr », a reconnu le chef du gouvernement. Au début de l'entretien, le Premier ministre avait redonné les chiffres, inquiétants, de Français partis faire le jihad en Syrie, 442 actuellement. Quant aux 2200 cas, environ, signalés à la cellule de prévention de la radicalisation, « 630 (sont) jugés sérieux ».

Lorsqu'un ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • JOG58 le jeudi 23 avr 2015 à 13:35

    que ne dirait-il pas pour se faire mousser

  • pichou59 le jeudi 23 avr 2015 à 10:50

    630 seulement?