Cinq Tchétchènes arrêtés dans le sud de la France

le
0

(Actualisé avec procureur de Béziers) PARIS, 20 janvier (Reuters) - Cinq Tchétchènes soupçonnés d'avoir cherché à préparer un attentat lié au grand banditisme ont été interpellés dans la nuit de lundi à mardi dans le sud de la France, a-t-on appris de source policière. Quatre d'entre eux ont été arrêtés aux alentours de Montpellier et un à Béziers, tandis que des perquisitions ont permis de découvrir une matière explosive, a ajouté la source. "On se situe en dehors de tout contexte religieux ou radical", a déclaré Yvon Calvet, le procureur de la République de Béziers, lors d'une conférence de presse. Il a souligné que la section antiterroriste du parquet de Paris n'avait pas été saisie de l'affaire. Selon la chaîne LCI, le projet des suspects relèverait du règlement de comptes entre bandes tchétchènes. "On a découvert une matière explosive extrêmement dangereuse", a dit Gilles Soulié, le directeur de la police judiciaire de Montpellier, précisant que les enquêteurs n'avaient pas encore "déterminé si un projet d'attentat était en cours". Certains des suspects étaient déjà connus pour des faits similaires en 2008. "Mais ces sont des gens qui étaient inconnus des services antiterroristes", a précisé Yvon Calvet. (Nicolas Bertin et Gérard Bon, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant