Cinq soldats gardant un terminal gazier abattus au Yémen

le
0
CINQ SOLDATS GARDANT UN TERMINAL DE GAZ NATUREL TUÉS AU YÉMEN
CINQ SOLDATS GARDANT UN TERMINAL DE GAZ NATUREL TUÉS AU YÉMEN

ADEN (Reuters) - Des combattants présumés d'Al Qaïda ont tué cinq soldats yéménites au cours d'une attaque tôt dimanche matin contre le seul terminal d'exportation de gaz naturel liquéfié du Yémen, dans le sud du pays, a-t-on appris auprès des autorités.

Les assaillants ont réussi à infiltrer un poste de contrôle à l'entrée du terminal de Balhaf, tuant un soldat de faction, puis en ont abattu quatre autres dans leur sommeil avant de prendre la fuite à bord d'un véhicule, a précisé un responsable yéménite.

Le terminal, co-géré par Yemen LNG et Total, dans la province de Chaboua, avait été cité la semaine dernière par le gouvernement yéménite comme l'une des deux cibles énergétiques qu'Al Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa)envisageait d'attaquer.

La France, les Etats-Unis et d'autres pays occidentaux ont fermé leurs ambassades au Yémen à la suite de ces menaces. Washington a également multiplié les attaques de drones contre des militants islamistes présumés, tuant une quinzaine d'entre eux ces trois derniers jours.

Selon une source travaillant dans le secteur privé de la sécurité au Yémen, l'attaque menée dimanche s'apparente à des représailles contre ces tirs de drone.

"Les combattants savaient qu'il leur serait impossible de franchir tous les barrages et c'est pour cela qu'ils n'ont pas tenté d'aller plus loin. Ils voulaient juste se venger", a dit cette source, qui travaille pour la sécurité des entreprises du secteur pétrolier et gazier.

Le terminal de Balhaf, fortement gardé par l'armée yéménite, fournit du gaz naturel à Total, GDF Suez et au Sud-Coréen Korea Gaz Corporation .

Mohammed Mukhashaf; Tangi Salaün et Henri-Pierre André pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant