Cinq «Rodin» aux enchères à Drouot !

le
0
Détail de l'oeuvre «L'Éternel printemps». (© Binoche et Giquello)
Détail de l'oeuvre «L'Éternel printemps». (© Binoche et Giquello)

Alors que le Musée Rodin ouvre à nouveau ses portes au public après trois années de rénovation, Drouot s’apprête à accueillir une vacation historique proposant cinq remarquables épreuves en bronze du sculpteur Auguste Rodin. Acquises par Jean de Ruaz auprès du Musée Rodin dans les années 40, ces œuvres furent conservées pendant près de 70 ans par dans la famille du galeriste.

Le Baiser est sans doute l’œuvre la plus emblématique et la plus connue d’Auguste Rodin. Elle figure aujourd’hui comme l’un des plus grands chefs d’œuvre que compte l’Histoire de l’Art. Ce moyen modèle à patine brune nuancée, est peut-être celui qui se rapproche le plus, de par sa taille, du modèle original conçu pour orner la Porte de l’Enfer. Nous connaissons 27 épreuves de ce sujet moyen modèle, dont le plâtre est aujourd’hui conservé dans les collections du Milwaukee Art Center.

• Auguste Rodin, Le Baiser. Moyen modèle dit « taille de la porte » avec base simplifiée Bronze à patine brune nuancée Conçu en 1885. Epreuve en bronze réalisée en 1927. Signé « A.Rodin » sur le rocher à droite, marque de fondeur « Alexis Rudier / Fondeur.Paris » à l’arrière de la base et avec le cachet intérieur Dimensions : 85,2 x 52,4 x 54,5 cm (estimation : 1 500 000 / 2 000 000 € ).

Auguste Rodin,

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant