Cinq offres retenues pour moderniser le fixing de l'or à Londres

le
3

LONDRES, 17 octobre (Reuters) - Cinq propositions ont été sélectionnées en vue de la modernisation du processus de fixation du prix de référence de l'or à Londres, un système centenaire, a annoncé la London Bullion Market Association (LBMA). Le courtier Autilla Ltd (Sapient), la plateforme EBS du courtier ICAP IAP.L , les opérateurs boursiers Chicago Mercantile Exchange CME.O - conjointement avec Thomson Reuters TRI.TO -, Intercontinental Exchange ICE.N et London Metal Exchange 0388.HK présenteront leurs propositions le 24 octobre. Après concertation avec les intervenants de marché, la LBMA avait annoncé qu'elle était favorable à l'affichage des volumes réels de vente et d'achat tout au long du processus et à une augmentation du nombre d'intervenants directs, et notamment d'affineurs, de courtiers, de compagnies minières et autres en plus des banques. Des représentants de quatre banques gèrent le fixing de l'or depuis 1919. Le prix sur lesquels ils s'accordent deux fois par jour est utilisé par les producteurs, les consommateurs et les investisseurs pour vendre et estimer le métal précieux. (Clara Denina, Mathilde Gardin pour le service français, édité par Benoît van Overstraeten)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9323787 le lundi 1 déc 2014 à 22:27

    Surtout les épargnants doivent conserver une confiance aveugle dans l'euro et surtout la livre sterling et le dollar US, qui ne pas loin de valoir au moins leur pesant de papier (quelles contreparties en dépôt à la FED, Banque d'Angleterre, et la BCE ...)

  • M9323787 le lundi 1 déc 2014 à 22:25

    De même les taxes sur les mouvements physiques ainsi que la fiscalité ne cessent de grimper, et ce de concert dans tous les pays occidentaux, pourquoi ? surtout les épargants doivent continuer à laisser leur épargne sur des comptes à 1%/an avant fiscalité (IR-CSG-CRDS-ISF ... en France par ex.) ou en assurance-vie avec la "garantie" des états sclérosés, ruinés et acculés à rembourser des emprunts échus par de nouveaux emprunts supérieurs aux précédents (banqueroute frauduleuse en droit pénal...)

  • M9323787 le lundi 1 déc 2014 à 22:19

    marché pipé honteusement par des ventes massives d'"or papier" (= 50 ? 100 ? fois l'or réel en stock chez ces "marchands", au gré du bon vouloir de certains, surtout ne pas laisser monter l'or naturellement en fonction de l'offre et de la demande réelles de ce métal, ainsi préserver le dollar US étalon, fluctuant à la demande et au besoin des grands argentiers de NY et Londres, et au détriment des mineurs et des épargnants ...