Cinq militants kurdes tués par les pasdaran en Iran

le
0
    DUBAI, 13 juin (Reuters) - Les Gardiens iraniens de la 
révolution ont tué cinq membres d'un groupe séparatiste kurde 
lié à une attaque menée le mois dernier dans le nord-ouest du 
pays, rapportent lundi des médias d'Etat iraniens. 
    Selon l'agence Tasnim, qui cite un communiqué des pasdaran, 
les cinq appartenaient au Parti pour une vie libre au Kurdistan 
(PJAK) et étaient responsables du meurtre de deux pasdaran et 
d'un ingénieur le mois dernier dans la région de Sardasht. 
    Le PJAK milite pour l'autonomie des Kurdes d'Iran, une 
communauté de sept millions de personnes environ, un peu moins 
de 10% de la population totale iranienne. Il est lié au Parti 
des travailleurs du Kurdistan (PKK) actif en Turquie. 
    En 2011, les autorités iraniennes et le PJAK ont signé un 
cessez-le-feu prévoyant la suspension des exécutions de détenus 
kurdes en échange d'un arrêt des attaques. 
    L'accord a été régulièrement violé, mais le nombre 
d'incidents s'est accru ces derniers mois. 
 
 (Bureau de Dubai; Henri-Pierre André pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant