Cinq miliciens de l'Aube libyenne tués par l'EI à Syrte

le
0

TRIPOLI, 25 mars (Reuters) - Cinq miliciens de l'Aube libyenne ont été tués et deux autres blessés par des militants de l'Etat islamique (EI) mercredi matin dans la ville côtière de Syrte, rapporte une agence de presse basée à Tripoli. L'attaque, peut-être un attentat suicide, a été menée dans les faubourgs ouest de Syrte, près de la centrale électrique qui alimente cette ville située à 450 km à l'est de Tripoli, a-t-on précisé de sources militaires. Les miliciens de l'Aube libyenne contrôlent Tripoli depuis août dernier et ont forcé le gouvernement du Premier ministre Abdallah al Thinni, seul reconnu par la communauté internationale, à se réfugier dans l'est du pays. Des combattants qui se réclament de l'Etat islamique ont profité du chaos pour s'implanter ces derniers mois dans l'est et le centre de la Libye. Ils ont affronté ces derniers jours dans la région de Syrte les hommes de l'Aube libyenne venus de Misrata. Les islamistes ont revendiqué par ailleurs un attentat suicide à la voiture piégée qui a fait sept morts mardi à Benghazi, dans l'est du pays. L'EI a aussi revendiqué l'attaque qui a fait neuf morts, dont cinq étrangers, fin janvier contre le Corinthia, un hôtel de luxe de Tripoli, et celle contre le site pétrolier de Mabrouk, au sud de Syrte, qui a coûté la vie à 12 personnes début février. Les djihadistes ont également mis en ligne à la mi-février des photos de la décapitation de 21 coptes (chrétiens) égyptiens sur une plage libyenne. (Ahmed Elumami, Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant