Cinq manifestants tués dans de nouvelles violences au Népal

le
0

KATMANDOU, 1er septembre (Reuters) - Au moins cinq manifestants ont été tués mardi au Népal au cours de heurts avec la police, lors de rassemblements organisés contre le projet de nouvelle constitution. Quatre manifestants ont péri sous les balles de la police à Birjung, à 60 km au sud de la capitale Katmandou, au cours de l'attaque d'un poste des forces de l'ordre à coups de pierres et de cocktails Molotov. Un autre manifestant a été tué dans le district de Bara, a indiqué un responsable de la police. Le gouvernement et les grandes formations politiques espèrent que la constitution, en cours d'élaboration depuis sept ans, apportera la stabilité dont le pays a grandement besoin et accélérera son développement économique. Dans les plaines du Sud, les manifestants protestent depuis des semaines contre le projet de diviser leur petite région en plusieurs provinces dans le cadre d'un réaménagement envisagé par la constitution en cours de finalisation. Plus de 20 personnes ont été tuées lors de manifestations depuis que le projet de morcellement de la région a été dévoilé voici deux semaines. Les membres des deux grandes communautés habitant les plaines du Sud réclament davantage d'autonomie dans le cadre de la nouvelle constitution. (Gopal Sharma; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant