Cinq indicateurs du match économique France-Grande-Bretagne

le
0

INFOGRAPHIE - Outre-Manche, le redémarrage économique devrait s'accélérer en 2014, avec une hausse prévue de 2,4% de son PIB, quand la France se traîne en dessous de 1%.

o L'échappée belle de la croissance britannique

Le Royaume-Uni a subi plus durement la crise financière et monétaire que les autres économies européennes, traversant une profonde récession en 2009. Pendant plusieurs années, son activité a stagné, hormis un sursaut dû aux Jeux olympiques de 2012. Il y a un an, on craignait encore le risque d'un retour en récession. Or, dès le premier trimestre, la machine s'est remise en marche, avant d'accélérer pendant le printemps et l'été. La Grande-Bretagne s'est échappée du peloton européen, semant l'Allemagne et la France. Sa croissance de 1,9% en 2013 fait pâlir d'envie tous ses voisins.

Ce redémarrage devrait s'accélérer cette année, avec une hausse prévue de 2,4% de son PIB, quand la France se traîne en dessous de 1%. La reprise...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant