Cinq idées de start-up rencontrées au festival Futur en Seine

le
0
Cinq idées de start-up rencontrées au festival Futur en Seine
Cinq idées de start-up rencontrées au festival Futur en Seine

De la montre connectée pour personnes âgées à la plateforme d'apprentissage du chinois pour enfants, le festival Futur en Seine présente 150 concepts nouveaux jusqu'à dimanche à Paris. L'AFP en a sélectionné cinq.Le pot de fleurs qui roule vers le soleilIl s'agit de "fournir aux plantes le cerveau et les jambes que la nature ne leur a pas confiés", explique très sérieusement Matthias Schmitt, le jeune patron de Still Human Robotics, une start-up basée à Neuville-sur-Oise (Val d'Oise). La jeune société présente un pot connecté, qui sera disponible en 2017 pour 50 euros. Il est muni d'une diode, qui sera par exemple bleue s'il faut arroser la plante. "C'est un objet connecté déconnecté", s'amuse M. Schmitt. "On peut bien sûr le programmer avec son smartphone, mais quand vous passez à côté, c'est le pot qui vous parle, et pas le smartphone qui sonne!"Plus spectaculaire, "Gå.ia" ressemble à une sorte de tambour. C'est en fait un drôle de pot monté sur deux roues mobiles, qui permettent à la plante de se déplacer. Le pot peut ainsi se rapprocher d'une fenêtre si elle manque de lumière ou sortir s'il pleut (et si la porte est ouverte)... Mise en vente prévue l'an prochain pour le marché des entreprises.La machine à cocktailsOn dirait une machine à café, mais il s'agit très officiellement d'un mixologue connecté. Un robot qui reconnaît les ingrédients à disposition et propose des recettes, puis les dose et émulsionne l'ensemble afin de servir le cocktail désiré."On n'a pas vocation à remplacer le barman, mais d'apporter son savoir-faire là où il n'est pas, comme dans les lounges des compagnies aériennes", explique Alexis Kaplan, cofondateur de la start-up parisienne Kuantom qui a conçu l'objet.Fondée il y a deux ans, Kuantom cherche à lever un million d'euros pour pouvoir passer à la phase de production. En attendant, la jeune pousse compte multiplier les opérations ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant